L’AFEM tient son assemblée générale ordinaire

L’AFEM tient son assemblée générale ordinaire

L’Association des femmes chefs d’entreprises au Maroc (AFEM) a tenu, lundi 23 juin à Casablanca, son assemblée générale ordinaire.

A l’ordre du jour, la soumission du rapport moral et financier du conseil d’administration sur l’activité de l’association durant l’exercice de juillet 2013 à juin 2014 pour approbation, le passage en revue des grands chantiers réalisés ainsi que les résolutions pour l’année à venir et qui marquera la fin du mandat de Laila Miyara, présidente actuelle de l’AFEM.

Au bout de ses 14 années d’existence, l’AFEM a su se frayer un chemin et s’imposer sur l’échiquier économique du pays en assurant sa mission en tant qu’incubateur d’entreprises. A ce titre, Laila Miyara précise que l’AFEM ambitionne d’être «un modèle d’excellence pour conforter la position des femmes entrepreneures et les faire contribuer significativement au développement du Royaume».

En effet, au cours de la première moitié de son mandat, plusieurs réalisations se sont succédé. A commencer par  l’organisation de la 61ème édition du Congrès mondial FCEM (Femmes chefs d’entreprises mondiales) et qui a connu la participation de 827 congressistes de 73 pays. Le patronat a également vu l’adhésion de 132 nouveaux membres et a pu renouveler sa certification conformément au référentiel ISO 9001 v 2008. «C’est fait avec 0 non conformité majeure et ça, c’est en soi une fierté pour l’AFEM», note Laila Miyara.

A travers ses actions, l’AFEM s’est engagée à servir et à encourager les jeunes entreprises innovatrices. A ce jour existent quatre incubateurs opérationnels à travers le Royaume. Ces derniers ont reçu pas moins de 80 demandes d’incubation dont 23 projets accompagnés. Il est à noter dans ce sens que l’AFEM a lancé dernièrement Startup Academy en partenariat avec Microsoft et Google et dont l’objectif serait de lancer 50 start-up innovantes.

«Il s’agit du premier programme qui va soutenir les jeunes Marocaines fraîchement diplômées ou en quête d’emploi à lancer des entreprises», apprend-on auprès de l’AFEM. Parallèlement à cela, cette association entend à travers le renforcement de ses bureaux régionaux accompagner la régionalisation avancée du pays. Elle a dans ce sens créé un bureau régional à Meknès, un deuxième à El Jadida et un troisième pour la région de Tanger.
A

près exposition du rapport financier et de celui moral aux membres de l’association et après approbation de ces derniers, l’AFEM s’est réengagée au nom de sa présidente à renforcer davantage sa présence sur la toile économique du pays et à poursuivre leurs actions tant auprès des femmes entrepreneures en formation, dans le secteur privé ou celui public.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *