L’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations en train de naître

L’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations en train de naître

Le projet de loi est en examen à la Chambre des représentants

Elle aura pour mission de mettre en application la stratégie de l’État dans le développement des investissements nationaux et étrangers. Elle aura également pour compétence de promouvoir et d’encourager les exportations.

L’Agence marocaine de développement des investissements verra bientôt le jour. En effet, le projet de loi n° 60-16 portant création de ladite nouvelle entité a été présenté mercredi devant la Commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants en présence de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, de Rkia Derham, secrétaire d’État chargée du commerce extérieur, et Othmane El Ferdaous, secrétaire d’État chargé de l’investissement. Ce texte de loi précise que l’agence est une institution publique dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière. Le projet de loi présenté devant la commission des finances et du développement économique prévoit que ladite agence sera soumise au contrôle financier de l’État, et ce conformément aux textes législatifs et réglementaires en vigueur.

Par ailleurs, ladite structure est le résultat d’une fusion entre l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), le Centre marocain de la promotion des exportations (CMPE) et l’Office des foires et des expositions de Casablanca (OFEC). Dans cette perspective, l’agence aura pour mission de mettre en application la stratégie de l’État dans le développement des investissements nationaux et étrangers. Elle aura également pour compétence de promouvoir et d’encourager les exportations. Cette nouvelle agence veillera dans ce sens à la recherche de nouveaux clients. Ainsi, elle aura pour attributions de chercher les hommes d’affaires étrangers et investisseurs potentiels, de recevoir les investisseurs, et leur fournir les informations nécessaires. Cette entité sera également chargée de les accompagner dans la gestion de leurs projets d’investissement au Maroc.

Les missions de cette nouvelle agence ne s’arrêtent pas là. En effet, celle-ci proposera également au gouvernement une stratégie de communication et d’impact auprès des investisseurs dans l’objectif d’améliorer l’attractivité des investissements étrangers.

De plus elle assistera les autorités gouvernementales et les instances concernées dans la mise en application de mesures visant à encourager l’investissement dans le pays. Selon les attributions que ledit texte lui confère, celle-ci veillera aussi à offrir son expertise en faveur des exportateurs et à conseiller les entreprises dans le domaine de l’exportation. Dans la même lignée, l’agence aura également pour mission de développer les zones d’activités relatives aux secteurs de l’industrie, du commerce et des technologies et ce, en concertation avec les départements et les instances concernés. Cette mission rentre dans le cadre de la stratégie nationale relative aux zones d’activités industrielles, commerciales et technologiques.

Outre ses compétences d’assistance au gouvernement et son rôle de promotion des investissements auprès des investisseurs étrangers, d’autres attributions lui sont accordées.

Ainsi, elle sera chargée du secrétariat de la commission des investissements, présidée par le chef de gouvernement.

Cette nouvelle structure sera toutefois amenée à respecter les attributions de l’Agence de développement agricole (ADA) ainsi que les Centres régionaux d’investissement (CRI), dans la conclusion des contrats et des conventions avec les investisseurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *