Lahbib El Eulj : «Les dix agences de voyages sanctionnées ont reconnu leur tort»

Lahbib El Eulj : «Les dix agences de voyages sanctionnées ont reconnu leur tort»

ALM : Quelle est votre réaction suite à la décision du comité technique des agences de voyages relevant du ministère du Tourisme, et qui sanctionne dix agences de voyages pour non-respect du cahier des charges spécifique à l’organisation du pèlerinage ?
Lahbib El Eulj : La décision qui a été rendue par le comité technique des agences de voyages a été prise en concertation avec la participation de la Fédération nationale des agences de voyages. Cela fait partie des mesures qui visent à assainir le secteur des agences de voyages. Les agences de voyages qui ont été sanctionnées sont celles qui n’ont pas bénéficié de quotas officiels. Ces dernières ont reconnu leur tort et ne cachent pas qu’elles vivent des difficultés. Ces agences connaissent des difficultés au niveau organisationnel. Les agences bénéficiant de quotas officiels et exerçant leurs activités dans le respect des règles en vigueur n’ont subi aucune répression. Les délibérations se sont déroulées dans un bon climat et la décision a été rendue dans la concertation.  
 
À votre avis, les sanctions suffisent-elles pour assainir le secteur ?
La décision prise par le comité technique des agences de voyages, sanctionnant dix agences de voyages, a plutôt un caractère préventif. Les sanctions ont été prononcées pour qu’il n’y ait pas de récidives de la part des agences de voyages dans l’avenir.  Notre fédération a établi un mode de notation qui accorde la note de 14 sur 20 à toute agence respectant les normes requises.
Je dois vous dire qu’il y a des associations qui ont obtenu une note de 18 sur 20, qui est la note la plus élevée et qui est une sorte de récompense pour le travail  remarquable que font plusieurs agences. Cela incitera toutes les agences de voyages à travailler davantage avec professionnalisme et à faire de leur mieux pour l’amélioration de la qualité des services rendus.

Quelles sont les mesures que vous jugez nécessaires pour la mise à niveau des agences de voyages ? 
Un certain nombre de mesures sont nécessaires pour mettre à niveau les agences de voyages. Il y a d’abord le volet formation qui est très important. Les ressources humaines qui ont de la compétence sont celles les mieux formées. La mise à niveau des agences de voyages nécessite aussi la concertation. Il faut qu’il y ait donc un esprit de concertation entre les professionnels du secteur. Les agences de voyages ont aussi intérêt à rechercher de nouveaux marchés et à diversifier leurs  produits. Le marché du pèlerinage et de la Omra reste très restreint. Les agences de voyages doivent s’ouvrir sur de nouveaux horizons.


Pèlerinage : Sanctions à l’encontre de dix agences de voyages


Le Comité technique consultatif des agences de voyages, qui s’est réuni les 13 et 26 mai 2009, a prononcé des sanctions à l’encontre de dix agences de voyage pour non-respect du cahier des charges établi par le ministère et/ou pour non-respect des engagements pris à l’égard de leurs clients pèlerins. Les sanctions comprennent le retrait de la licence définitive d’exploitation pour une agence, un blâme avec interdiction d’organiser le pèlerinage au titre de deux années consécutives à l’encontre de deux agences, un blâme avec interdiction d’organiser le pèlerinage au titre d’une année pour une agence, un avertissement avec interdiction d’organiser le pèlerinage au titre d’une année formulée à l’encontre d’une agence de voyage et une mise en garde pour cinq agences.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *