Lahlimi : «Nous sommes victimes de nos exigences»

ALM :Le Programme des Nations unies pour le développement a indiqué dans son nouveau rapport que le Maroc est passé de la 125ème place à la 125ème. Comment expliquez vous cette stagnation?
Ahmed Lahlimi Alami : Il y a lieu de préciser, tout d’abord, que le rapport du PNUD pour 2004 se réfère aux données de 2002. Quelques-unes sont de simples estimations qui doivent être rectifiées, ou sont dépassées et doivent être actualisées. C’est le cas par exemple, des données sur la pauvreté, sur l’espérance de vie, et dans une certaine mesure, sur l’alphabétisation. Quant à la faible performance du Maroc, elle est essentiellement due à la faiblesse de sa croissance économique et donc de son PIB par capita et à l’importance de son taux d’analphabétisme.
Quels sont les critères sur lesquels le PNUD s’est basé pour établir ce classement ?
L’IDH est un indicateur composite, intégrant trois dimensions : la santé, l’instruction et le niveau de vie. L’état de santé de la population est mesuré par l’espérance de vie à la naissance. L’accès au savoir est mesuré par la combinaison de l’alphabétisation des adultes et de la moyenne des années de scolarisation. Quant au niveau de vie, il est mesuré par le PIB réel par tête sur la base de la parité du pouvoir d’achat (PPA).
Comment expliquer que des pays comme la Tunisie et l’Algérie occupent respectivement la 92ème et la 108ème places?
La Tunisie de même que l’Algérie ont présenté, en 2002, de meilleures performances, en termes d’espérance de vie, d’alphabétisation, de scolarisation et de PIB par habitant. A titre d’exemple, l’Algérie, du fait de la rente pétrolière, a un PIB supérieur de 51% à celui du Maroc. Ceci étant, il convient, tout de même, de préciser que l’évaluation de nos performances est souvent victime de nos exigences scientifiques et de notre vertu en matière d’informations statistiques.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *