Laila Berrada : Omnidior part à l’assaut du marché africain

Laila Berrada : Omnidior part à l’assaut du marché africain

ALM : Quelle évaluation faites-vous du secteur immobilier ? 

Laila Berrada Sounni : Aujourd’hui, la cadence d’écoulement est moins rapide qu’en 2007 et 2008. Mais cela est tout à fait normal car ce qui s’est passé au cours de ces années n’était pas une tendance normale mais une bulle immobilière qui s’est formée et qui ne pouvait en aucun durer indéfiniment. Aujourd’hui nous sommes revenus à des valeurs plus ou moins normales et nous atteignons petit à petit une situation de stabilité avec des indicateurs d’évolution qui sont en adéquation avec la réalité du marché.

 

Comment se décline votre plan d’investissement pour les années à venir ? 

Nous sommes en phase de livraison de plusieurs projets, essentiellement à dimension sociale et dont l’investissement total s’élève à plus de 400 millions de dirhams. A moyen terme, nous souhaitons consolider notre position dans le segment du social à travers la marque Bab Al Khir, tout en continuant à investir dans les segments du moyen et du haut standing qui se trouve être les segments sur lesquels nous nous sommes lancés au démarrage de notre activité et sur lesquels nous avons acquis un certain degré de maîtrise et de perfectionnement. Nous étudions actuellement plusieurs opportunités pour des projets de taille importante. Par ailleurs, nous prospectons actuellement le marché africain avec la volonté d’y investir. Nous avons également dans le pipe plusieurs opportunités traitant du segment locatif, puisque nous disposons dans le groupe d’une foncière.

 

A combien s’élèvent les réalisations d’Omnidior ? 

Nous sommes passés, au démarrage de notre activité, par une phase de constitution de réserve foncière. Ainsi, l’essentiel des ressources a été dédié à la prospection et en termes de réalisation de projets, la cadence était très moyenne. Par la suite, le rythme de réalisation des projets s’est soutenu. Cela se traduit par un total investissement qui avoisine les 500 millions de dirhams, répartis entre des projets de résidence haut standing, des résidences fermées et des lotissements. 

 

Qu’est-ce qui démarque votre signature de la concurrence ? 

Omnidior, filiale immobilière du groupe familial Omnipar, est la marque qui incarne le pôle immobilier du groupe. En dix ans d’existence, Omnidior a conçu des lieux de vie plaisants avec comme maître mot la rigueur en matière de construction. A travers notre signature, nous concevons des projets qui s’adaptent aux personnes auxquelles ils sont destinés et non l’inverse. Notre volonté et de faire du «sur-mesure» même si il s’agît de logements sociaux afin que les personnes s’y sentent bien et puissent y construire leur vie. Quel que soit le projet et quel que soit le segment d’habitat, nous avons en amont comme priorité la satisfaction du client, d’où des études très poussées au niveau de la conception et le choix des hommes de l’art.

 

Quelles sont les principales valeurs vers lesquelles vous orientez votre activité ? 

Nous mettons sur le marché une marque authentique qui s’inscrit dans une démarche qualité, un aspect qui a été récompensé par l’obtention de la Certification ISO 9001 en 2013. Omnidior est jeune et moderne et porte avant tout des valeurs de respect : le respect de l’homme, du client final, le respect de la qualité et avant tout le respect de ses engagements. Ce sont ces valeurs qui nous différencient de la concurrence.

 

Sur quel segment capitalisez-vous le plus ? 

Quel que soit le segment d’habitat sur lequel notre pôle immobilier se positionne, notre devise est toujours de faire un cran au-dessus. Lorsque nous réalisons un produit dit «logement social», nous offrons un produit qui s’assimile beaucoup plus au moyen de gamme tant dans le choix des matériaux que dans l’exécution des travaux et des finitions. Cela vaut tout aussi bien pour le moyen que le haut de gamme. C’est dans une approche environnementale que nous construisons des espaces de vie de qualité, qui s’adaptent aux budgets et aux besoins de chacun. Nous disposons de 3 lignes commerciales différentes, et ce à travers Bab Al Khir dans le segment économique, Bassatines & Garden et la de pour le luxe conceptuel.

 

Qu’en est-il du pôle touristique ? 

Aujourd’hui le cœur de notre activité est la promotion immobilière et notre stratégie est de rester concentrés sur notre cœur de métier. Toutefois nous gérons aujourd’hui une résidence hôtelière à Marrakech, Marrakech Garden, et il n’est pas exclu de nous développer sur ce segment mais à plus long terme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *