L’alliance autour de British Airways approuvée

Suite à une consultation d’une durée de 3 mois, ayant pris fin le 10 décembre, la Commission européenne a donné aux compagnies une exemption de la législation sur la concurrence pour 6 ans, sujette à des conditions nécessaires pour maintenir la concurrence sur quatre routes entre le Royaume-Uni et l’Espagne. L’exemption permet une coopération renforcée entre les trois compagnies, notamment en vue d’harmoniser leur prix, de combiner leur force de vente et leur personnel au sol, de coordonner leur correspondance de vol et de partager leurs bénéfices. Pour Rod Eddington, le Directeur général de British Airways, « c’est une étape importante dans nos efforts pour faire progresser la consolidation en Europe. Cela générera aussi d’importantes économies qui seront répercutées sur les clients par le biais des tarifs ». Le Président d’Ibéria, Fernando Conte, explique pour sa part : « cet accord est une avancée majeure dans notre relation déjà solide avec British Airways qui nous rendra encore plus compétitifs dans l’environnement actuel difficile, tout en offrant à nos clients une plus large gamme de services, fréquences et destinations. Le but de cette coopération est de bénéficier d’une synergie tout en préservant les identités des deux compagnies ». Les conditions définies par l’UE sous l’article 81 (3) du Traité de Rome incluent un engagement des compagnies à céder des créneaux horaires sur les liaisons entre Londres et Madrid, Bilbao, Séville et Valence. Cette mesure permettra à la concurrence d’ouvrir jusqu’à quatre liaisons quotidiennes supplémentaires vers Madrid et une de plus entre Londres et chacune des trois autres villes. British Airways, Iberia et GB Airways devront également, sur demande, entrer en accord inter-compagnie avec un concurrent sur les liaisons Londres Hearthrow-Madrid, Bilbao, Valence et Séville.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *