L’amandier en fête à Tafraout : Plusieurs projets lancés pour développer la filière

L’amandier en fête à Tafraout : Plusieurs projets lancés pour développer la filière

L’un des projets phares baptisés a été dédié à la plantation de l’amandier sur 600 ha avec 72,43 millions de dirhams dans la commune d’Ait Ouafaa.

Rencontre annuelle, le festival des amandiers de Tafraout se dresse comme un événement phare au niveau de la région du Souss-Massa pour s’arrêter sur les acquis mais aussi sur les plans futurs de développement de cette filière et du secteur de l’agriculture. Au cours de cette édition, plusieurs projets ont été lancés par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch. L’un des projets phares baptisés a été dédié à la plantation de l’amandier sur 600 ha avec 72,43 millions de dirhams dans la commune d’Ait Ouafaa. Cette édition a également été marquée par l’inauguration de la route reliant douar Aguerd Oudad et Ait Oussin avec une enveloppe budgétaire de 7,93 millions de dirhams. La deuxième tranche des projets de mise à niveau du centre de Tafraout a également été lancée (enveloppe de 7,93 million de dirhams).

Le village du terroir qui sera mis en place dans ce cadre en plein centre-ville de Tafraout se veut une plate-forme de promotion et de valorisation et un carrefour commercial des coopératives agricoles et d’artisanat pour leurs productions labellisées dont l’amandier de Tafraout certifié IGP (Indication géographique protégée). Il est à noter que la superficie nationale (chiffres de 2016) est de 159.000 ha. Rappelons que la production nationale est de l’ordre de 101.000 t. Les deux régions de Taza-Al Hoceima et Souss-Massa sont les deux régions productrices de ce produit du terroir.

Focus : Projets dans la province de Tiznit

Plusieurs projets sont en cours ou ont été achevés au niveau de la province de Tiznit afin de permettre le développement de différentes filières du secteur de l’agriculture. Notons dans ce sens le projet d’extension de caroubier dans le cadre du Plan Maroc Vert pilier II.

Le projet est voué à l’extension des plantations sur 1.200 ha et à l’aménagement hydro-agricole afin de permettre l’augmentation du revenu des producteurs et la valorisation de la production. Le nombre de bénéficiaires est de l’ordre de 500 agriculteurs.

L’enveloppe budgétaire du projet est de 45 millions de dirhams. Les délais de réalisation s’étendent de 2014 à 2018. L’état d’avancement actuel est de 45%.

Le développement des plantations des oliviers est également au programme. Ledit projet est consacré à l’extension des plantations sur 1.800 ha avec la construction de deux unités de trituration.

Le coût du projet est de l’ordre de 145 millions de dirhams. Un programme de développement des parcours et de régulation de la transhumance est aussi initié au niveau de la même province.

A l’ordre de ce projet la plantation d’arbustes fourragers sur 2.000 ha, l’aménagement et la création de point d’eau avec construction d’abris, l’aménagement d’aire de repos des transhumants et de piste rurale sur 13 km ainsi que la délimitation et protection par clôture mécanique. Le coût du projet est de 25 millions de dirhams. Soulignons que la phase d’aménagement et équipement des parcours «Ahl Lmmadar» est achevée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *