Lancement du premier contrat de micro-assurance au Maroc

Lancement du premier contrat de micro-assurance au Maroc

La Marocaine-Vie, compagnie d’assurance du Groupe Société Générale, et l’Institution marocaine d’appui à la microentreprise (INMAA) apportent conjointement leur contribution à l’initiative nationale pour le développement humain. Le fruit de cette synergie donne naissance au premier contrat de micro-assurance opérationnel au Maroc. Signée mardi 13 avril à Casablanca, ce partenariat se veut une action citoyenne. «En tant que compagnie d’assurance marocaine, nous mettons en œuvre une démarche citoyenne responsable. Une préoccupation quotidienne de façon à ce que le concept de l’ascenseur social soit accessible à tous», a souligné Jean Elia, administrateur-directeur général de La Marocaine-Vie. L’accord sujet de la signature présente une offre diversifiée. «Le partenariat porte plus largement sur la mise en place d’une gamme de contrats d’assurance ayant du sens au regard du besoin identifié auprès de notre clientèle», explique, pour sa part, Rida Lamrini, président de l’Institution marocaine d’appui à la microentreprise. Ainsi deux types de risque ont été établis. Il s’agit, en premier, du risque décès invalidité toutes causes .Ce risque provoque souvent l’insolvabilité du créancier, l’affaiblissement brutal du revenu familial ainsi qu’une augmentation du coût du crédit. Commercialisé depuis le 9 avril 2010, il couvre les risques décès et invalidité absolue et définitive toutes causes et prévoit en cas de sinistre le versement de deux prestations. De ce fait, le versement pour la famille sera sous forme d’un capital forfaitaire allant jusqu’à 5000 dirhams. Alors que l’Institution marocaine d’appui à la microentreprise pourra bénéficier d’une indemnité pouvant atteindre jusqu’à 50.000 dirhams afin d’assurer le remboursement du capital restant dû. De même, le contrat couvre un second type de risque, en l’occurrence l’accident corporel. Selon les responsables, ce dernier entraîne trop souvent pour les clients de l’Institution marocaine d’appui à la micro-entreprise et leurs familles un affaiblissement «économique» du fait de la perte de revenus et l’insuffisance des moyens financiers. Et ce pour faire face aux dépenses de soins hospitaliers. A noter que le tarif d’adhésion annuelle est estimé entre 20 et 34 dirhams.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *