L’ANDA étudie les pistes de développement mytilicole en offshore dans le Souss

L’ANDA étudie les pistes de développement mytilicole en offshore dans le Souss

L’aquaculture constitue un potentiel de développement considérable pour l’économie nationale

L’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) commanditera le 8 octobre prochain une étude de faisabilité d’une ferme mytilicole en offshore dans la région du Souss-Massa. L’estimation des coûts des prestations est fixée à 1,5 million DH. Selon l’ANDA, l’aquaculture constitue un potentiel de développement considérable pour l’économie nationale.

Pour le mettre en évidence, l’Agence réalise des plans d’aménagements aquacoles couvrant toute la côte marocaine, dont les principaux objectifs sont la contribution à la préservation des ressources halieutiques par l’augmentation de la part de l’aquaculture dans la production halieutique et le développement d’une manière harmonieuse des activités aquacoles en tenant compte des capacités et des spécificités locales.

A cet effet, l’ANDA a finalisé les études relatives au plan d’aménagement aquacole de la région du Souss-Massa où elle a identifié les espaces maritimes qui abriteront les différents types de projets aquacoles de l’ordre de 3.150 ha dont les projets de conchyliculture représentent 77% avec un total de 210 concessions avec 15 ha chacune, tandis que la pisciculture et l’algoculture représentent 15 et 9% respectivement.

Pour l’ANDA, «étant donné que la mytiliculture sur filière en offshore a été fortement sollicitée dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt relatif à la région avec un total de 20 projets sur les 23 projets sélectionnés, il est aujourd’hui très important de réaliser un projet pilote sur cette filière afin de tester la tenue des structures dans ces sites relativement exposés, représentatif des parcelles attribuées dans la région, et de déterminer les indicateurs zootechniques pertinents permettant de mieux orienter les investisseurs».

D’autre part, le Maroc s’inscrit dans l’approche globale de diminution du réchauffement climatique par l’adoption de la stratégie Ceinture Bleue qui propose le développement de l’aquaculture durable parmi les solutions qui contribuent à l’atténuation des conséquences liées aux changements climatiques. C’est dans ce cadre que vient le lancement d’un appel d’offres pour la réalisation de l’étude de faisabilité d’une ferme mytilicole en offshore dans la région du Souss-Massa, et qui se fixe pour objectif le développement durable de la mytilicole, l’augmentation de la contribution des ressources halieutiques dans l’économie de la région et la création de postes d’emploi. Cette étude devra assurer l’orientation et l’encadrement des investisseurs en s’appuyant sur des indicateurs économiques techniques fiables et contribuera au développement de la recherche et l’innovation technologique en matière d’élevage des moules. Ladite étude portera sur un projet mytilicole en offshore sur une superficie de 2 ha, à Imi Ouaddar au niveau de la deuxième zone du plan d’aménagement aquacole de la région du Souss-Massa.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *