L’ANPME et la CGEM accompagnent les PME

L’ANPME et la CGEM accompagnent les PME

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) s’associe de nouveau à l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME). L’objectif étant d’accompagner les PME à l’obtention du label CGEM pour la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE). «Ce partenariat s’inscrit dans une thématique clé qui vient s’ajouter à l’édifice que l’ensemble des acteurs publics et privés construit afin de renforcer la compétitivité de l’entreprise marocaine», a souligné Ahmed Réda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, dans une allocution lue en son nom par Latifa Echihabi, directrice générale de l’ANPME, lors de la cérémonie de signature de ladite convention tenue, lundi 1er novembre, à Casablanca. Et de poursuivre que « la responsabilité sociale des entreprises permet d’associer à la fois logique économique, responsabilité sociale et éco-responsabilité. Ce concept renvoie à la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable, autrement dit la prise en compte des impacts sociaux et environnementaux de leurs activités ». Pour sa part, Mme Echihabi a indiqué que «cette convention constitue un outil supplémentaire pour améliorer la qualité et la productivité des entreprises notamment les PME». Cette convention, qui rentre dans le cadre du programme Moussanada relatif à «l’offre transverse», tend à faire bénéficier les PME éligibles au programme d’un financement de l’ANPME à hauteur de 60% du coût de la prestation portant sur l’audit à l’issue duquel le Label CGEM est octroyé à l’entreprise. Cet audit sera réalisé par des cabinets d’auditeurs indépendants référenciés dans le répertoire de compétences de l’ANPME. En outre, ce partenariat scellé entre l’ANPME et la CGEM donnera naissance à un événement de taille. «La CGEM organisera, en décembre, les premières Assises de la responsabilité sociale de l’entreprise. Cet événement sera l’occasion de présenter le concept de la RSE et de discuter les tendances internationales en la matière», a souligné Mohamed Tamer, vice-président de la CGEM. Rappelons que ce partenariat constitue un accompagnement du gouvernement à la mesure N°71 du pacte national pour l’émergence industrielle. Cette mesure stipule que le privé s’engage à promouvoir la charte de responsabilité sociale au sein des entreprises. Cette charte porte entre autres sur le respect des droits humains, l’amélioration en continu des conditions d’emploi et les relations professionnelles, le renforcement de la transparence du gouvernement d’entreprise ainsi que le respect des intérêts des clients et des consommateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *