L’ANPME promeut les nouvelles technologies

L’ANPME promeut les nouvelles technologies

Les entreprises du secteur agroalimentaire sont appelées à se mettre à l’heure du numérique. C’est ce qui est ressorti de la rencontre organisée par le ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies et l’Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME), en partenariat avec la Fédération nationale de l’agroalimentaire (FENAGRI). Cette rencontre tenue, mardi 22 novembre à Casablanca, sous le thème «Les systèmes d’information, levier d’amélioration de la productivité de votre entreprise», s’inscrit dans les efforts du ministère et de l’ANPME pour promouvoir le programme Moussanada Technologies de l’Information auprès des entreprises du secteur agroalimentaire. Dans la présentation, les différentes offres au service des entreprises du secteur agroalimentaire du programme Moussanada ont été mises à jour. À savoir, les offres transverses du programme «Moussanada transverse» pour l’optimisation des fonctions support, la stratégie, la fonction commerciale, l’organisation-qualité, la fonction financière et autres. Mais aussi les offres sectorielles du programme «Moussanada agroalimentaire» visant à développer les compétences métiers des PME, tels que la gestion de production, de l’approvisionnement, de la maintenance, la R&D pour l’amélioration de la productivité des entreprises du secteur. Cependant, la présentation s’est axée sur les offres dédiées aux technologies de l’information «Moussanada TI Agro» pour l’intégration de systèmes d’information métier (progiciels métiers adaptés au secteur agroalimentaire) au sein des entreprises du secteur. «Ce programme vise à doter les entreprises de systèmes d’informations métiers et support adaptés à leur besoin en vue d’améliorer leur productivité et leur compétitivité», souligne la présentation. Dans ce sens, il a été relevé que la contribution financière du programme Moussanada par entreprise représente 60% du coût global de la prestation et peut atteindre 1 million de dirhams par entreprise dont 400.000 dirhams sont réservés à Moussanada TI et 600.000 dirhams sont dédiés à Moussanada transverse et Moussanada agroalimentaire. Pour rappel, une rencontre sur le même sujet a eu lieu en date du 28 octobre à Agadir avec le même objectif. Aussi, en marge de ces rencontres, les intégrateurs des solutions TI étaient à la disposition des entreprises agroalimentaires pour leur présenter les détails des offres et des solutions intégrées métiers présélectionnées ainsi que les informations nécessaires pour le montage de leur dossier en vue de bénéficier du programme Moussanada TI.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *