L’arbitrage maritime sous le feu des projecteurs à Dakhla

L’arbitrage maritime sous le feu des projecteurs à Dakhla

1er Forum international sur «L’investissement et le règlement des conflits en matière de commerce maritime»

L’arbitrage maritime prend en compte à la fois les nécessités de la vie économique internationale et le respect des droits des parties prenantes des chaînes logistiques maritimes.

La ville de Dakhla abrite ces mercredi et jeudi le 1er forum international sur «L’investissement et le règlement des conflits en matière de commerce maritime».

Cette rencontre vient pour cerner l’arbitrage maritime sous toutes ses formes et de mettre en lumière ses enjeux pour l’économie marocaine qui s’ouvre à la globalisation, et aussi une occasion pour démontrer l’intérêt pratique du recours à l’arbitrage maritime en termes de coût, délais et de confidentialité.

Initié par le Centre international de médiation et d’arbitrage de Rabat (Cimar), ce forum est à la fois un moment de réflexion et de débat sur les moyens à même de développer le mécanisme d’arbitrage au niveau national, en procédant à la résolution des litiges au Maroc. Le but étant d’attirer davantage d’investissements. Il est également destiné à sensibiliser les opérateurs économiques, les investisseurs, les hommes d’affaires et les professionnels à l’importance de l’arbitrage et de la médiation dans la résolution des contentieux et litiges maritimes.

Les travaux du forum s’articulent autour de six axes, en l’occurrence «L’arbitrage et son rôle dans le règlement des contentieux du commerce maritime», «La particularité de l’arbitrage dans les litiges maritimes», «L’arbitrage maritime dans les conventions internationales», «L’arbitrage dans le domaine de l’assurance maritime», «L’arbitrage dans les contrats de logistique et de transport maritime», et «L’exécution des jugements d’arbitrage dans les conflits du commerce maritime».

Ce forum connaît la participation d’avocats, de chercheurs, des représentants de compagnies de transport maritime, de sociétés spécialisées dans l’import et l’export, de départements ministériels et d’établissements publics.

Les participants auront à débattre de l’importance de l’arbitrage dans la résolution des conflits maritimes au Maroc, présenter les différentes clauses prévoyant le recours à l’arbitrage maritime, relever l’impact économique et financier sur la balance commerciale marocaine.

D’après les organisateurs, l’arbitrage maritime prend en compte à la fois les nécessités de la vie économique internationale et le respect des droits des parties prenantes des chaînes logistiques maritimes qui peuvent toujours, en cas de dérives, exercer un recours en annulation auprès des juridictions classiques.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *