L’artillerie de Sony Ericsson

Des petits joujoux à multiples usages. Les téléphones développés par la nouvelle firme de téléphonie mobile créée en 2001 par le Japonais Sony Corporation et le Suédois Talefonaktienbolaget LM Ericsson joignent l’utile à l’agréable. Des téléphones certes mais dotés de dispositifs utilisant des technologies numériques : appareil photo, de musique ou de jeu. Bref, le gadget à tout faire, et ce n’est pas par hasard que le célèbre agent secret britannique James Bond s’en est servi dans son dernier film.
Le T100 est le produit phare de la firme qui emploie 4000 personnes de part le monde et dont le siège social se trouve à Londres. De petite taille (75 grammes), il évoque à la fois la simplicité scandinave et le minimalisme japonais. Très à la mode, le T100 propose aux consommateurs des capacités de messagerie EMS avec images, fichiers son et animations ainsi qu’un navigateur Internet par WAP.
Disponible en trois coloris contemporains (Bleu ciel, doré mat, et blanc brillant), il propose une bibliothèque comportant 30 images et 10 fichiers son transmissibles ainsi que 10 modèles SMS pour les messages les plus souvent utilisés. Pratique, il offre jusqu’à quatre heures et demie de disponibilité de communication et jusqu’à 200 heures de mise en veille, soit l’équivalent de huit jours.
Pour sa part, le T310 est une véritable console de jeu. Le virus des play-stations Sony semble être contagieux. Ce gadget est disponible sur les marchés européens, moyen-orientaux et asiatique à partir de cette semaine. Son écran couleur offre de grandes capacités de jeux et d’images.
Chargé préalablement dans l’appareil, l’un des jeux vidéo les mieux vendus, Tony Hawk’s Pro Skater d’Activision en l’occurrence, se joue sur trois niveaux différents. Les 32 sons polyphoniques du T310 ainsi que sa force vibratoire, visent à reproduire le mieux possible la même sensation ressentie au pupitre de jeu. En plus, l’utilisateur de cette console de jeu mobile pourra télécharger d’autres jeux à partir de la plate-forme Synergenis Mophun qui en contient plus de 50.
Commercialisé à partir du deuxième trimestre de 2003, le T610, téléphone mobile à écran couleur avec caméra numérique intégrée, est le tout dernier de Sony-Ericsson. Il est le premier appareil à exploiter la philosophie de QuickShare de la firme. Cette technologie signifie que le consommateur pourra partager les moyens multimédia rapidement et facilement avec amis, famille ou collègues. Ainsi, photos, images, messages, sons, fichiers vocaux sont échangés d’un appareil à un autre à travers les réseaux mobiles.
Plusieurs accessoires destinés à l’imagerie et au divertissement ont vu le jour. Spécialement pour les mélomanes qui ne veulent manquer aucun appel, Sony-Ericsson a créé le HBM-30, un dispositif de musique numérique (MP3) qui peut être connecté à tout téléphone mobile adéquat. Une gamme de caméras numériques a également été développée. Un succès fou puisque plus d’un million 300 mille ont été vendus de part le monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *