L’artisanat exposé à Tétouan

Les créations artisanales du Royaume se distinguent par leurs formes, leurs aspects, leurs méthodes de fabrication et les matériaux utilisés pour leurs réalisations. Les manifestations destinées à l’exposition et à la présentation de cette industrie, qu’elles se déroulent sur le territoire national ou sous d’autres cieux, connaissent toujours un attrait particulier. L’aspect législatif de la question est en phase d’être résolu. La formalisation de ce secteur est cruciale pour l’ensemble de l’économie du pays. C’est dans cette optique que vient le Salon national de l’industrie textile traditionnelle, qui s’est ouvert lundi dernier au complexe de l’artisanat de Tétouan, sous le signe «diversité régionale au service de l’ambition nationale».
A l’ouverture de cette manifestation, le ministre de l’Economie sociale, des petites et moyennes entreprises et l’artisanat chargé des affaires générales du gouvernement, Ahmed Lahlimi, a affirmé que ce salon vise à faire connaître l’habileté et la créativité de l’artisan marocain et les diverses spécificités de la région en la matière afin de conforter l’objectif de promouvoir les métiers à l’échelle nationale.
Dans le cadre de l’encouragement des artisans et de la promotion de leurs produits, le gouvernement se penche sur l’examen d’une charte pour le développement du secteur, a-t-il ajouté, estimant qu’il appartient aux artisans de s’organiser en sous-secteurs selon les spécialités pour mieux faire face aux défis de la mondialisation et de la compétitivité et répondre aux normes de qualité requises. Le salon réunit une quarantaine de coopératives et quelque 70 participants de toutes les régions du Royaume, qui représentent les différents métiers de tissage traditionnel (broderie, couture, tissage, tapisserie, peinture de la draperie).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *