L’artisanat marocain s’exporte de plus en plus

L’artisanat marocain s’exporte de plus en plus

L’artisanat marocain a le vent en poupe à l’étranger. Les exportations des produits de nos maitre artisan ont enregistré un taux de croissance de 28 % en avril 2016 comparé à la même période de l’année précédente.

Selon le ministère de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire, les exportations de la dinanderie et des couvertures ont vu leurs chiffres d’affaires à l’export s’accroître de 361 % et 193 % respectivement.

Viennent ensuite, dans une moindre mesure, les articles chaussants, les vêtements traditionnels et le bois avec des taux de croissance respectifs de 57 %, 34 % et 30 %par rapport au mois d’avril 2015.

Durant le mois d’avril 2016, les produits artisanaux marocains ont renforcé encore une fois leur présence sur le marché américain. Ce dernier marque une progression de 26 % et se préserve toujours le rang de 2è importateur d’artisanat marocain après le marché européen, à travers une part de 21 %, note le communiqué.

L’Australie quant à elle, retient l’attention avec un accroissement de 208 %, suivie des pays africains dont la performance est tout aussi remarquable (111 %).

De nombreux pays importateurs de produits artisanaux marocains démarrent du bon pied l’année 2016. Les pays arabes et africains se démarquent ainsi à travers des taux de croissance remarquables atteignant respectivement 212 % et 156 %.

En contrepartie, le marché européen marque un repli de 11 % tiré par la plupart des pays européens, avec toutefois, une progression positive de la France, principal client européen des exportations marocaines, qui atteint 57 %, suivie de loin par l’Angleterre avec une hausse de 4%.

Durant la période janvier-février 2016, Nador continue sa trajectoire rebondissante de l’année 2015, avec une évolution de 1.100 % de ses exportations de produits d’artisanat, indique la même source, soulignant qu’Agadir entame bien 2016 également avec un taux de croissance de 110 %.

Quant aux pôles d’artisanat, notamment Marrakech et Casablanca, ils font preuve de bonnes performances, soit 34% et 13 % comme taux de croissance respectifs

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *