L’Asmex plaide pour des autoroutes de la mer

L’Asmex plaide pour des autoroutes de la mer

La communauté des exportateurs partage sa vision du développement du commerce maritime. Participant au séminaire de la simplification et la numérisation des procédures entre le Maroc et l’Union européenne, organisé récemment par l’Agence national des ports (ANP), l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) représentée par le binôme Hassan Sentissi et Aziz Mantrach a plaidé pour l’ouverture des autoroutes de la mer.

Un modèle qui interpelle à la fois les acteurs du transport maritime et terrestre pour fluidifier les connexions régionales. L’objectif étant de créer une alternative des goulots d’étranglement au niveau de Tanger et d’Algeciras. En vue d’optimiser les délais et respecter les normes de sécurité environnementale et humaine, un bon nombre de préalables est à respecter. Les représentants de l’Asmex ont cité en premier l’implication des armateurs ainsi que les moyens incitatifs à mettre à leur disposition pour cette transformation. De même, la communauté des exportateurs insiste à ce que l’on ne se limite pas à un seul port d’embarcation mais plutôt de s’ouvrir à des possibilités de connexion. Ceci passerait par l’opérabilité de certains ports marocains avec les ports européens. L’Asmex a émis dans ce sens trois principaux souhaits. Il s’agit en premier de voir les autoroutes de la mer créées également, entre autres, au départ d’Agadir, de Dakhla et de Nador.

L’association appelle également à la diversification des points d’entrée en Europe et avoir non seulement une reconnaissance mutuelle des procédures administratives entre les deux rives mais aussi des contrôles établis et des données électroniques. Rappelons que l’Agence nationale des ports a tenu en concertation avec la direction générale du transport maritime de l’Union européenne une rencontre de haut niveau. Cette rencontre articulée autour du développement des routes maritimes et de la simplification des processus portuaires entre le Maroc et l’Union européenne était une occasion d’établir une vision régionale pour le développement des lignes maritimes entre les ports européens de proximité et les ports du Maroc gérés par l’ANP. Une synergie qui permettra de répondre au défi de la compétitivité des entreprises et des ports de la région.

 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *