Le 1er Forum des entreprises aquacoles a été présidé par Aziz Akhannouch à Dakhla : L’aquaculture passe à la vitesse supérieure

Le 1er Forum des entreprises aquacoles a été présidé par Aziz Akhannouch à Dakhla : L’aquaculture passe à la vitesse supérieure

L’organisation de ce forum intervient parallèlement au lancement de 256 projets aquacoles au niveau national, dans l’objectif d’atteindre une production de 156.000 tonnes par an.

Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a présidé mercredi à Dakhla la première édition du Forum des entreprises aquacoles, qui se tient sous le thème «L’aquaculture marine, un levier de développement de l’économie bleue». Organisé par l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA), cet événement a vu la participation de plus de 300 chefs d’entreprises, hommes d’affaires et experts marocains et étrangers, et qui ont enrichi le débat, lors de cette première édition du Forum des entreprises aquacoles, sur le positionnement de l’aquaculture au cœur de l’économie bleue et sa cohabitation avec les autres activités économiques utilisatrices des ressources littorales et répondre, ainsi, aux impératifs de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud 2016-2021, lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

L’organisation de ce forum intervient parallèlement au lancement de 256 projets aquacoles au niveau national, dans l’objectif d’atteindre une production de 156.000 tonnes par an. Ces projets sont un réel levier de croissance et d’intégration des jeunes sur le marché du travail, notamment dans la région Dakhla-Oued Eddahab qui regroupe à elle seule plus de 80% de ces projets. 214 projets seront bientôt lancés avec une production globale prévue de 78.000 tonnes par an. Ainsi, le forum a constitué une occasion pour donner le coup d’envoi au lancement de l’installation de ces projets et l’amorçage du programme d’appui, conçu par le département de la pêche maritime, au profit des projets aquacoles à caractère social. Notons que le programme de ce forum comprend des rencontres B to B entre investisseurs aquacoles, fournisseurs d’intrants, et ce pour donner l’occasion aux investisseurs de créer des passerelles d’échanges en perspective de partenariats fructueux dans l’avenir.

Visites de terrain en marge du forum

M. Akhannouch s’est arrêté sur l’état d’avancement de la ferme piscicole pilote de l’Institut national de recherche halieutique (INRH), dans la zone de Boutalha. D’un coût total de 8 millions de dirhams, ce projet contribuera à appuyer le secteur privé en fournissant les conseils scientifiques nécessaires et en généralisant le recours aux innovations technologiques modernes. Dans cette même zone, le ministre a visité trois projets d’investissement privé dans l’aquaculture. Il s’agit des parcs de palourde et de l’huître dont la production totale est de 1.436 tonnes par an pour un investissement total d’environ 127,5 millions de dirhams. M. Akhannouch s’est également rendu à Lassarga pour visiter un projet de production d’algues marines, dont la production annuelle cible atteint les 30.000 tonnes pour un investissement total de 21 millions de dirhams.

Dakhla se dote d’une fabrique de glace d’une capacité de production de 125 tonnes/jour

En marge de cet événement, M. Akhannouch a présidé l’inauguration d’une fabrique de glace d’une capacité de production de 125 tonnes/jour. Située au niveau du port de Dakhla, celle-ci permettra d’assurer une disponibilité permanente de la glace à proximité des infrastructures de commercialisation, contribuant ainsi à une meilleure préservation de la qualité des produits de la pêche et à une valorisation optimale des captures. D’une enveloppe budgétaire de 22 millions de dirhams, ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’axe performance du Plan Halieutis visant à outiller et à organiser le secteur pour une qualité optimale, du débarquement à la consommation.

M. Akhannouch a également visité une unité de stockage d’une capacité de 6.000 tonnes pour un investissement total de 100 millions de dirhams. Située dans la zone industrielle de Dakhla, cette unité emploie environ 200 personnes. En plus de ces projets, M. Akhannouch s’est arrêté sur l’état d’avancement des travaux dans 5 usines de valorisation des petits pélagiques, dont l’investissement global est de 891 millions de dirhams.

L’aquaculture, un secteur prometteur pour le développement durable

Le Plan Halieutis a mis l’aquaculture au cœur de sa stratégie, en rattrapant le retard enregistré dans ce domaine, mais également en établissant un cadre juridique approprié et en mettant en place plusieurs plans d’aménagement aquacoles. En effet, ce domaine a connu d’importants progrès ces dernières années, notamment grâce à la création de l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture et à la mise en place de 5 plans d’aménagement aquacole révélant un potentiel de production atteignant les 380.000 tonnes.

Un plan de développement aquacole ambitieux pour Dakhla-Oued Eddahab

L’ANDA a réalisé le plan d’aménagement aquacole de la région Dakhla-Oued Eddahab. L’objectif de cette étude est l’intégration éco responsable optimale de l’activité aquacole dans son écosystème, en adhérant aux valeurs internationales préconisées en la matière. Ce plan d’aménagement respectueux de l’environnement constitue l’un des projets phares de développement des régions du Sud. Il a pu identifier les espaces aquacoles qui sont répartis en trois sous-secteurs.

En effet, l’ANDA a recensé 414 unités de production pour la conchyliculture d’une superficie de 1.218 ha et 106 unités de production pour l’algoculture d’une superficie de 212 ha dans la baie de Dakhla.

Dans la zone intermédiaire entre la baie de Dakhla et la baie de Cintra, 60 unités de production pour la conchyliculture d’une superficie de 1.200 ha et 55 unités de production pour l’algoculture d’une superficie de 1.100 ha ont été répertoriées. Au niveau de la baie de Cintra, l’Agence a relevé 169 unités de production pour la conchyliculture d’une superficie de 1.346 ha, 54 unités de production pour l’algoculture d’une superficie de 1.080 ha et 20 unités de production pour la pisciculture d’une superficie de 400 ha.

Levier d’intégration locale

Dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt lancé par l’ANDA en novembre 2015, 214 projets aquacoles ont été sélectionnés sur un total de 1.318 dossiers déposés. Ces projets qui mobilisent 800 millions DH d’investissement sont répartis sur une superficie de 2.300 ha. Ils ciblent une production de 78.000 tonnes/an et la création de 2.507 emplois.

L’ANDA attache une importance particulière à l’intégration locale des jeunes entrepreneurs aux projets aquacoles de la région. En effet, sur les 214 projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt, 100 projets sont portés par 507 jeunes entrepreneurs originaires de la région Dakhla-Oued Eddahab. Ce qui fait de ce programme un véritable levier d’intégration et de développement local.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *