Le budget sectoriel du ministère de tutelle dévoilé: Routes, infrastructures, ferroviaire… les grands chantiers de 2018

Le budget sectoriel du ministère de tutelle dévoilé: Routes, infrastructures, ferroviaire…  les grands chantiers de 2018

Les grands projets d’infrastructures pour l’année 2018 sont sur les rails. C’est en substance ce qui ressort du budget sectoriel du ministère de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau.

Dévoilé récemment par la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines, le programme dudit ministère inclut les principaux projets pour l’année 2018. Ainsi, le total investissement prévu pour l’année 2018 atteindra 40,1 milliards de dirhams dans ce secteur, soit une hausse de 2,4 milliards de dirhams comparé à l’exercice précédent. Ce budget est réparti sur les investissements du ministère qui atteindront 13,7 milliards de dirhams et les investissements des établissements publics dont le montant est de 26,4 milliards de dirhams.

Réseaux routiers et lutte contre les disparités territoriales

Le ministère a consacré une enveloppe de 1,249 milliard de dirhams en 2017 au programme de lutte contre les disparités sociales et territoriales dans le monde rural. Pour l’entretien des routes, la tutelle a également procédé au renforcement de 140 km de chaussées et à l’élargissement de 870 km de celle-ci durant l’année 2017. Quant à la sécurité routière, 10 projets ont été lancés pour la mise à niveau de 6 jonctions de routes.

Dans cette perspective, 31,3 km ont été renforcés dans les axes à forte circulation, à savoir la route numéro 9 reliant Aït Ourir et Ouarzazate et la route reliant Meknès et Souk El Arbaa. Pour 2018, le ministère a alloué un montant de 1,249 milliard de dirhams au programme de lutte contre les disparités sociales et territoriales dans le monde rural.

S’agissant des opérations de modernisation du réseau routier programmées pour la même période, celles-ci permettront d’élargir et renforcer 762 km de routes, indique le rapport.

Dans ce sens, une enveloppe de 1,54 milliard de dirhams sera consacrée à ces opérations. Plus encore, 800 km de chaussées seront renforcés et 600 km élargis, selon les perspectives du ministère.

Le taux de réalisation de la LGV atteindra 96% à fin 2017

Le programme de 2018 inclut également un des grands projets structurants pour les régions du Sud. Il s’agit du futur port Dakhla Atlantique.

A ce stade, ce chantier connaîtra entre autres la passation de marchés concernant les travaux pour sa construction et permettra entre autres de développer économiquement et socialement la région. Autre secteur évoqué par la tutelle: le ferroviaire. Le ministère a précisé que le taux de réalisation du projet de la ligne à grande vitesse Tanger-Casablanca atteindra 96% à fin 2017. A ce égard, le ministère a dévoilé que l’année qui arrive connaîtra également l’acquisition de trains à grande vitesse et que les travaux relatifs à la réalisation de ce chantier se poursuivront, notamment en termes d’infrastructures.

1.098 décisions de justice exécutées entre 2015 et 2017

Le montant total des projets soumis à la gestion déléguée et gérés par le ministère a atteint 3,5 milliards de dirhams en 2017. Ce mode de gestion concerne des projets pour 9 ministères et autres divers secteurs. Par ailleurs, la tutelle indique avoir exécuté 1.098 décisions de justice (2,6 milliards de dirhams) entre 2015-2017. Rien qu’en 2017, 402 décisions de justice ont été appliquées.

Quant à la programmation relative aux travaux publics en 2018, le ministère mettra en application le contrat programme 2018-2022 entre l’Etat, la Fédération nationale du bâtiment et travaux publics (FNBTP) et la Fédération marocaine du conseil et de l’ingénierie (FMCI).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *