Le calendrier d’une fusion

Le calendrier d’une fusion

Khalid Oudghiri, Pdg de la BCM, est désormais président, également, du Conseil de Wafabank. Telle est l’une des décisions prise dans la très chargée journée du mardi 23 décembre qui a eu à faire des déplacements de la plus grande importance dans un temps record. S’étant réuni ce jour-là, le Conseil d’administration de Wafabank, sous la présidence de Abdelkrim Lazrak, maintenant ancien président du Conseil par intérim, le conseil avait plus d’une nouvelle à annoncer. A commencer par sa décision de coopter, en qualité d’administrateurs M. Oudghiri, mais aussi Mohamed El Hamidi El Kettani et Henri Moulard. C’est ce qui ressort du communiqué final, rendu public à l’issue des travaux du conseil qui a également nommé Abdelkrim Lazrak, et confirmé Lucien Douroux, en tant que vice-président de la banque. Les membres du conseil n’ont pas manqué de rendre hommage à Az-El Arab Kettani, Abdellatif Ghazouani et Mohamed Lahlou, qui ont présenté leurs démissions de leurs postes de responsabilité à la tête de Wafabank, pour leurs précieux et loyaux services et leur contribution au développement de la banque. Une démission dont le conseil a par ailleurs déclaré avoir pris acte. Les membres ont également marqué « leur intérêt et leur confiance quant au projet de rapprochement entre Wafabank et BCM, aboutissant à l’émergence du premier groupe bancaire et financier du Royaume », peut-on lire dans le communiqué précité. Le calendrier devant aboutir à cette fusion a également été présenté par M. Oudghiri, lors d’une réunion tenue au siège de Wafabank et qui a regroupé dans l’après-midi près de 280 membres de cette institution, en présence d’une douzaine de cadres de la BCM. La constitution du Conseil de rapprochement, intégrant le management des deux banques et qui aura la charge de piloter le projet de rapprochement, est ainsi prévue la semaine prochaine. L’Organigramme cible sera constitué, quant à lui, à la fin janvier 2004. A fin février de l’année prochaine, il sera également procédé à l’arrêté des comptes Wafabank. Le lancement de l’OPA en bourse, portant sur 100% du capital de Wafabank aura lieu en mars 2004, en perspective d’une fusion qui, elle, a été fixée pour octobre prochain. Le patron de l’entité à venir a rappelé à cette occasion les quatre règles devant caractériser cette opération, à savoir, la transparence, l’équité, le choix des meilleures pratiques et la responsabilité. La recherche de la complémentarité des compétences est l’un des principes de ce rapprochement, tient à réaffirmer le Pdg de BCM. De quoi rassurer plus d’un cadre. Les échos favorables qu’a suscités cette intervention au sein de Wafabank n’ont d’ailleurs pas tardé à se faire sentir. Les craintes ayant été dissipées. L’occasion également d’insister sur les avantages que permet cette fusion. Pour lui, non seulement elle contribuera à la constitution d’un groupe bancaire solide, à même de participer au développement de l’économie nationale, mais aussi à donner à la nouvelle entité de meilleures opportunités d’épanouissement professionnel. Le même message a également été présenté par la suite au siège de la BCM, devant un parterre de cadres de la banque. C’est donc fidèle à son efficacité habituelle que Oudghiri mène ce projet. Un cabinet international accompagnera la fusion. Des audits opérationnels sont déjà commandés. L’optimisme et l’assurance quant à l’issue de cette opération, à travers une mise en oeuvre rapide de cette fusion, sont de mise. Les dates devant marquer son déroulement étant désormais fixées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *