Le carnet de vols de l’A380 déjà bien rempli

Depuis le baptême de l’air du plus grand avion de ligne du monde le 27 avril, le carnet de vols de l’appareil est bien rempli, a-t-on appris auprès du constructeur européen lundi. L’avion numéro un a effectué 105 vols en un peu plus de 360 heures au moment d’être rejoint dans les airs. Le deuxième exemplaire de l’avion géant européen va voler dans une configuration voisine du numéro 1, sans cabine passagers mais bardé de calculateurs et d’équipements de mesure des performances, a précisé à l’AFP le directeur des essais en vol du constructeur européen, Claude Lelaie. Les deux frères vont désormais se partager ce type d’essais. Mais le deuxième avion, confié à Peter Chandler, devra effectuer les essais de performances en croisière avec les réglages quasi définitifs de l’avion de série et des moteurs standard (Rolls-Royce).
Les deux avions suivants seront en revanche aménagés à Hambourg pour recevoir des passagers afin de tester l’appareil en conditions d’exploitation. Un cinquième effectuera sa campagne d’essais en 2006 avec une motorisation fournie par Engine Alliance (General Electric et Pratt et Whitney). Le 27 avril, l’équipage des six pilotes et ingénieurs conduits par le directeur des essais en vol Claude Lelaie et le chef-pilote Jacques Rozay s’était contenté d’un premier vol sans histoire. Depuis, "on a poussé l’avion dans tous les domaines au-delà du trait rouge", a précisé M. Lelaie. Les trois premiers mois, "soit un mois de moins que prévu", ont permis de "figer la configuration aérodynamique, c’est-à-dire de choisir les meilleurs réglages des becs ou des volets, ceux qui donneront à l’avion de série les meilleures performances au décollage, la meilleure stabilité en cas de décrochage", selon le directeur des essais en vol.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *