Le CeBIT démarre demain à Hanovre

Malgré le marasme économique mondial et la menace de guerre en Irak, les entreprises technologiques qui se réunissent la semaine prochaine au CeBIT, le salon technologique d’Hanovre, espèrent que leurs nouveaux gadgets éveilleront l’intérêt des acheteurs.
« Tous les fabricants, dans leur tentative pour investir le marché du remplacement, vont proposer des téléphones-appareils photo et beaucoup d’autres appareils mobiles étranges et merveilleux », a souligné Ben Wood, du cabinet de recherche Gartner Dataquest.
A partir de mardi prochain et jusqu’au milieu de la semaine suivante, le CeBIT accueillera environ 6.500 exposants – contre 8.000 il y a deux ans – et attirera plus d’un demi-million de visiteurs sous les 24 halls de la taille de hangars pour avion.
Beaucoup de clients potentiels privilégieront les nouveaux gadgets aux retombées financières potentiellement positives. « Les produits et services qui ont le plus de chance d’avoir du succès cette année sont ceux conduisant à des réductions de coûts grâce à une plus grande efficacité, ceux qui permettent de fidéliser les clients ou de résoudre le problème naissant de l’intégration des technologies de l’information, dans les entreprises », a affirmé Tom Pohlmann du cabinet de conseil en technologie Forrester Research.
Des connexions internet sans fil via des ondes radio courtes seront disponibles sur toute la surface occupée par le salon technologique, donnant aux visiteurs une idée de ce à quoi pourrait ressembler une ville entièrement équipée de connexions Wi-Fi.
Le Wi-Fi devrait d’ailleurs constituer une des attractions majeures du CeBIT avec le lancement par Intel de puces qui permettront à la plupart des ordinateurs de poche fabriqués d’ici la fin de cette année de pouvoir être connectés à internet sans fil.
Les connexions à internet sans fil devraient devenir courantes dans les cafés, les hôtels, les aéroports, les écoles, les bureaux et les lieux publics dans l’année qui vient.
Même si les derniers équipements pour réseau et les derniers gadgets de la Silicon Valley, du Japon et de la Chine figureront en bonne place au salon, les solides imprimantes allemandes, un des fleurons de l’économie du pays, seront à l’honneur et occuperont deux halls.
Un autre des grands thèmes du CeBIT sera cette année la bataille pour la définition et la maîtrise de la « Maison connectée », qui désigne dans le jargon du secteur les liens croissants via internet entre les ordinateurs personnels et les équipements audiovisuels et autres applications domestiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *