Le CIH lance le «droit au compte»

Le CIH lance le «droit au compte»

Le compte bancaire se démocratise. Le Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH) ré-invente le «Droit au compte». En effet, cet établissement bancaire vient de lancer une campagne grand public visant à sensibiliser et à inciter le citoyen à ouvrir un compte bancaire qui est un droit universel.
Cette campagne «Droit au compte» vient renforcer le positionnement du CIH en tant que banque de la famille et de l’habitat et assure sa responsabilité sociale en mettant en évidence, une fois encore, sa vocation de banque de proximité et de développement social et humain et donc de banque citoyenne », relève-t-on dans un communiqué de l’établissement. La campagne de communication est relayée dans différents médias. Presse écrite, affichages, télévision et radio…le CIH veut améliorer le taux de bancarisation au Maroc. «Le CIH s’engage ainsi dans la vision de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), par la mise en œuvre d’une action sociale dont les retombées sont l’amélioration du taux de bancarisation des citoyens marocains, qui se situe actuellement à près de 21 %», précise-t-on dans ce même document. En effet, l’augmentation du taux de bancarisation permettra de favoriser le paiement par carte bancaire. Jusqu’à fin 2005, le Maroc comptait plus de deux millions et demi de cartes bancaires en circulation, contre seulement 500000 en 2000. Durant les neuf premiers mois de l’année 2005, le paiement par carte bancaire a représenté 7 %, soit 4,4 milliards de dirhams. Un pourcentage qui reste en deçà des attentes des professionnels du secteur, puisque durant la même période, le taux a atteint 10 % en Jordanie, 15 % au Liban et 72 % en France.  
Mais le taux de bancarisation est appelé à accroître avec l’extension du réseau des guichets automatiques bancaires (GAB). A fin septembre dernier, le Maroc comptait 2000 GAB et 10.000 terminaux de paiement électronique (TPE). « Avec le CIH, le compte bancaire personnel n’est plus un privilège, mais un droit. En effet, le CIH, s’est engagé à faire valoir ce «Droit au compte», comme synonyme à davantage de progrès et de modernité pour chaque citoyen marocain», selon la même source d’information. En lançant le «Droit au compte», le CIH veut renforcer le rôle de la banque de telle sorte que cette dernière soit un réflexe chez tous les citoyens marocains.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *