Le CJD- section Tanger présente son nouveau bureau

Le CJD- section Tanger présente son nouveau bureau

Créé il y a six ans, le CJD- section Tanger vient de constituer son nouveau bureau pour un mandat de deux ans. «Le mandat 2009- 2011 s’inscrit dans la continuité du respect de nos principes à savoir la volonté de s’améliorer à travers des échanges renforcés entre ses membres pour porter plus loin nos valeurs, nos idées et nos projets», a indiqué Tarik Moudni, nouveau président du CJD- section Tanger, lors d’une conférence de presse organisée, vendredi dernier, pour la présentation des membres du bureau de cette section pour la période 2009- 2011. Le nouveau président de la section locale à Tanger a poursuivi que «notre mission est d’améliorer la performance du dirigeant, ainsi que celle de l’entreprise, par des engagements responsables et solidaires, par la promotion des idées nouvelles, des méthodes de gestion d’entreprises innovantes». Et de faire remarquer que «notre ambition est d’accompagner, dans sa mission, tout jeune dirigeant soucieux de s’améliorer dans le respect de nos fondamentaux». Il est à rappeler que le CJD- section Tanger compte, aujourd’hui, plus d’une trentaine de jeunes dirigeants opérant dans les différents secteurs économiques. «Durant ces deux années, notre objectif sera d’accompagner le jeune dirigeant dans le développement de son entreprise et de lui fournir, par des formations et des groupes de réflexions, les stratégies à déployer pour améliorer sa performance et celle de son entreprise par rapport aux enjeux économiques, sociaux, et environnementaux de notre région», a précisé M. Moudni. Lors de cette rencontre, ce dernier a procédé à la présentation de son nouveau bureau. Il est assisté, à cet effet, dans sa nouvelle mission par Brahim Hra au poste du vice-président et Mohamed Zaoujal dans son poste du secrétaire général. La jeune dirigeante Nezha Begdouri a été élue au poste du trésorier. Alors que Abdessalam Rhouni occupe, au sein du nouveau bureau, le poste du responsable logistique et chargé de communication et Saad El Jabbari occupe le poste du responsable de formation. Le poste du responsable du projet RECAM revient aux deux jeunes dirigeants, Mimoun Boujemaoui et Hamid Mosleh.
Notons que le CJD est un mouvement national implanté dans sept régions (Casablanca, Rabat, Tanger, Marrakech, Laâyoune, Agadir et Fès) et dont les élus, pour un mandat de deux ans non renouvelables, sont âgés de moins de 45 ans. Constituée d’acteurs économiques de différents secteurs, cette association a pour mission d’accompagner tout jeune dirigeant soucieux d’améliorer sa performance et celle de son entreprise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *