Le comité des investissements étudie 21 projets portant sur la création d’environ 3.000 emplois

Le comité des investissements étudie 21 projets portant sur la création d’environ 3.000 emplois

Le Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, a présidé, lundi à Rabat, une réunion de la commission interministérielle des investissements qui a examiné 21 projets d’investissement, d’un coût global de près de 20 milliards de dirhams (MMDH), qui devraient générer environ 3.000 emplois.
Le Chef du gouvernement a salué, à cette occasion, la confiance des investisseurs en l’économie nationale en dépit de la conjoncture internationale difficile, mettant l’accent sur le potentiel dont dispose le Royaume et qui reste de loin au dessus de ce qui a été réalisé jusqu’à présent.
M. Benkirane a souligné, dans ce cadre, les défis auxquels fait face l’investissement, notamment la complexité des procédures administratives, sollicitant l’ensemble des départements concernés à prendre des mesures adéquates pour alléger ces procédures et faciliter la réalisation des missions des investisseurs et promoteurs économiques.
Dans ce sens, M. Benkirane a indiqué qu’une cellule permanente a été mise en place auprès de son département afin de traiter les plaintes des investisseurs, outre l’élaboration d’un site web consacré à cette finalité.
Pour sa part, le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, Abdelkader Amara, a expliqué, dans une déclaration à la presse avant cette réunion, que les projets examinés par la commission concernent les secteurs des télécoms (10 MMDH), de l’énergie (8 MMDH) et de l’industrie (1,56 MMDH), ainsi que l’immobilier et le commerce.
Quant à l’impact de ces projets sur l’emploi, le ministre a relevé qu’ils devraient créer environ 3.000 postes d’emploi au total, particulièrement dans le secteur industriel (1.500 nouveaux emplois) et celui des télécoms (500 emplois).
M. Amara a précisé, par ailleurs, que 85 pc de ces investissements relèvent d’un capital mixte marocain-étranger, alors que 11 pc est réservée au capital marocain et 4 pc au capital purement étranger.
La commission interministérielle des investissements, dont la réunion se tient périodiquement sous la présidence du Chef du gouvernement et en présence des départements ministériels concernés par l’investissement, se penche notamment sur l’encouragement des investissements et la simplification des procédures administratives portant sur la création de nouvelles entreprises, ainsi que l’examen et la validation des projets dont l’enveloppe se chiffre à 200 millions de dirhams ou plus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *