Le CRI d’Agadir génère 16 milliards de DH

Le CRI d’Agadir génère 16 milliards de DH

La deuxième réunion du Comité d’orientation du Centre régional d’investissement (CRI) d’Agadir, tenue le lundi 15 décembre 2003, était l’occasion de dresser le bilan du centre. Le CRI a ainsi reçu, depuis son démarrage en octobre 2002, quelque 844 demandes d’investissement pour un montant global estimé à plus de 16 milliards de DH et devant générer plus de 27.000 emplois directs dans les différents secteurs économiques de la région Souss-Massa-Draâ. Une grande partie de ces demandes a connu une issue favorable et qu’une ventilation sectorielle par montant d’investissement de ces projets dégage une prédominance des secteurs de l’habitat et du tourisme, avec respectivement près de 6 milliards de DH (40 %) et plus de 5 milliards de DH (35 %), devant les autres secteurs tels que l’industrie et les mines. « Le CRI d’Agadir est intervenu pour le règlement de litiges opposant certains promoteurs privés aux institutions (administrations et banques notamment) permettant le déblocage de plusieurs projets d’investissement et s’est par ailleurs positionné en tant que force de propositions, en apportant les suggestions nécessaires à l’amélioration de l’environnement de l’investissement dans la région », estime Kassi Lahlou, directeur du centre. Il a également précisé que le rôle du CRI n’est pas moindre dont celles ayant trait à la simplification des procédures, l’amélioration de l’infrastructure d’accueil et de manière générale à celles concernant la mise à niveau de l’économie régionale. Durant une année d’existence du CRI, quelque 618 entreprises ont été créées à Agadir, dont 59% concernent les personnes morales et 41% les personnes physiques. Dans une intervention à l’ouverture des travaux de cette réunion, le Gouverneur-directeur général de la Direction de coordination et d’animation économique (DCAE) au ministère de l’Intérieur, Abderrahim Bendraoui, a rappelé le contenu de la lettre royale adressée au Premier ministre en janvier 2002, relative à la gestion déconcentrée des investissements. M. Bendraoui a, d’autre part, rappelé que la 2ème étape a consisté à l’ouverture de quatre annexes des CRI à Ouarzazate, El Jadida, Nador et Tétouan dans la perspective de couvrir toutes les préfectures et provinces du Royaume avec des antennes au sein des collectivités locales. De son côté, le wali de la région Souss-Massa-Draâ et gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida Outanane, Mohamed Ali Ghannam, a indiqué que cette 2-ème réunion du Comité d’orientation du CRI d’Agadir constitue une occasion pour évaluer le bilan d’une année, comme elle offrira l’opportunité pour définir les objectifs afin d’élaborer un programme d’action du Centre pour les années à venir. Parallèlement aux efforts déployés à la faveur de la création d’entreprises, a poursuivi M. Ghannam, le CRI d’Agadir s’est engagé dans des actions visant le renforcement du partenariat avec les opérateurs économiques locaux en matière de simplification des procédures administratives et de redynamisation de l’opération de délégation des prérogatives aux services extérieurs au niveau de la région. Le Centre oeuvre également pour la mise à niveau de l’économie et des entreprises régionales, a ajouté le Wali, faisant remarquer que les conventions de partenariat conclues entre le CRI et l’Agence nationale de promotion de la petite et moyenne entreprise et d’autres institutions témoignent de l’intégration du Centre dans son environnement et de sa contribution à la promotion des investissements au Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *