mars 28, 2017

Le déficit budgétaire à 3,9% du PIB en 2016

Le déficit budgétaire à 3,9% du PIB en 2016

Le déficit budgétaire du Maroc aurait atteint 3,9% du produit intérieur brut (PIB) en 2016, contre 4,2% en 2015, a annoncé, vendredi à Rabat, le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid.

« Malgré un contexte international défavorable, un faible niveau de croissance, le coût de certaines mesures fiscales et la non réalisation des prévisions au titre des dons du Conseil de coopération du Golfe (CCG), le déficit budgétaire a poursuivi sa trajectoire baissière pour se situer autour de 3,9% du PIB », a précisé M.Boussaid lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation des indicateurs macroéconomiques en 2016.

« Cette évolution du déficit a pu être réalisée grâce à la poursuite de l’effort de maîtrise des dépenses courantes et de mobilisation des recettes fiscales », a expliqué M.Boussaid.

Ainsi, les recettes fiscales ont connu une hausse de 4,1% à 189,6 milliards de dirhams (MMDH), tandis que celles non fiscales ont atteint 26 MMDH, en hausse de 1,7%, a souligné M.Boussaid.

Au niveau des dépenses, elles ont accusé une baisse de 0,1% pour se situer à 200,6 MMDH, a-t-il ajouté, notant que le taux d’émission au titre des investissements a atteint le niveau exceptionnel de 75%. L’effort d’investissement a été renforcé, notamment au profit des infrastructures et des secteurs sociaux.

La maîtrise du déficit budgétaire a été possible malgré la baisse des dons en provenance des pays du CCG à 7,2 MMDH, contre 13 MMDH prévisionnels et la hausse du Remboursement du crédit TVA à 10,7 MMDH, contre 6,5 prévisionnels, s’est félicité le ministre.

Le taux de croissance de l’économie marocaine serait de 1,6% en 2016, sous l’effet d’une baisse de 8% de la valeur ajoutée agricole.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *