Le déficit commercial atteint 66 milliards dh à fin septembre dernier (Ministre)

Répondant mercredi à des questions à la Chambre des Représentants sur "le déficit de la balance commerciale" et "la nouvelle stratégie du commerce extérieur", M. Mechahouri a précisé que le taux de couverture des importations par les exportations a enregistré 50 pc seulement, contre 56 % à la même période de l’année écoulée.
Le ministre a expliqué l’aggravation du déficit commercial à la conjonction de plusieurs contraintes plus internationaux que nationaux, ayant trait notamment à la stabilité de la valeur des exportations nationales (65 milliards  DH) et à une hausse notable des importations.
Tout en attribuant le manque de croissance des exportations à plusieurs facteurs, notamment le démantèlement du système des quotas qui était en vigueur  dans le secteur du textile, et l’afflux des exportations chinoises sur les marchés traditionnels du Maroc (Union européenne), M. Mechahouri a noté que cette situation s’est répercutée négativement sur les exportations du prêt-à-porter (baisse de 2,2 milliards DH).
Cette situation est due également à une baisse des ventes de l’ordre de 1 milliard DH des composantes électroniques et câbles électriques, et à une chute de 130 millions DH des ventes de certains produits agricoles (légumes frais et en conserve), à cause des conditions climatiques défavorables, a ajouté le ministre.
S’agissant des importations, M. Mechahouri a indiqué qu’elles se sont accrues de 15 milliards DH en raison particulièrement de l’aggravation de la facture pétrolière qui a atteint 7,5 milliards DH, soit 50 % de la hausse globale des importations, de l’augmentation des importations des produits semi-fins et biens d’équipement (3,8 milliards DH), et de la conjoncture agricole difficile qui a entraîné une hausse des importations de céréales de l’ordre de 600 millions th.
En vue d’alléger l’impact de ce déficit, a relevé M. Mechahouri, le gouvernement a pris une série de mesures visant à promouvoir les exportations, citant à ce propos l’activation de l’accord-cadre conclu par le gouvernement avec les professionnels du textile et de l’habillement et l’octroi d’une enveloppe annuelle additionnelle de près de 20 millions DH destinée à la promotion des exportations de ce secteur, qui représente 35 pc aux volume globale des exportations.
Ces dispositions prévoient également de consacrer un budget de 400 millions DH à la promotion des exportations et à la révision du rôle des instances chargées de la promotion et du développement des exportations en mettant à leur disposition les ressources financières nécessaires pour qu’elles  puissent s’acquitter au mieux des missions qui leur sont dévolues.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *