Le deuxième terminal entre en service en septembre 2008

Le deuxième terminal entre en service en septembre 2008

«L’état d’avancement des travaux au port de Casablanca est conforme aux prévisions. Mais, il faut rester vigilant en ce qui concerne l’exécution de la feuille de route pour les étapes suivantes». C’est en ces termes que Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et du Transport, a entamé sa visite de presse, organisée jeudi 5 juin,  pour faire le bilan sur l’état d’avancement de la feuille de route du port de Casablanca. Cette visite a été organisée par le ministère de l’Equipement et du Transport  et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Développement accéléré de nouvelles infrastructures, réorganisation du mode d’exploitation, simplification et rationalisation des procédures de contrôle ainsi que l’optimisation du circuit d’information entre les différentes parties prenantes.  Ce sont-là les quatre principaux axes de la feuille de route du port de Casablanca. «Le port de Casablanca a connu une situation particulière. C’est ce qui a poussé à établir une feuille de route pour sortir de cet état de congestion», a déclaré M. Ghellab.  Accompagné de Abdellatif Maâzouz, ministre du Commerce extérieur, le ministre de l’Equipement et du Transport a révélé le planning de la fin des travaux tracé par cette feuille de route.  Ainsi, le deuxième terminal à conteneurs concédé à Somaport sera mis en exploitation en septembre 2008, pour atteindre sa vitesse de croisière en décembre de la même année. Ce terminal va augmenter la capacité du traitement des navires de 700.000 à 1.000.000 de conteneurs. 
La réalisation du troisième terminal à conteneurs se trouve actuellement en phase de signature des marchés pour le démarrage des travaux incessamment. Ce projet  va permettre le passage à 1.500.000 conteneurs en décembre 2010. Les zones de stockage vont bénéficier d’une mise en service de 10 hectares supplémentaires pour le stockage des conteneurs. Et six autres hectares supplémentaires sont en cours d’aménagement et l’achèvement des travaux est prévu pour le mois de juillet 2008. Une étude est aussi en cours visant la détermination d’un site pour la création de nouvelles capacités portuaires pour conteneurs dans la région du Grand Casablanca. S’agissant de la réduction du délai de séjour des conteneurs au port, il devrait passer de 13 jours enregistrés en 2007 à 8 jours. Autre action, la mise en place d’un système d’information de la communauté portuaire et du guichet unique.
Selon les responsables de l’Agence nationale des ports (ANP), la mise en œuvre des actions retenues dans le cadre de la feuille de route a eu des retombées positives. Il s’agit d’une baisse sensible du délai de séjour des conteneurs durant la période décembre 2007-mai 2008, où le délai est passé de 13,5 jours à 12,79 jours soit une baisse de 5,3%. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *