Le digital comme levier de la transformation de l’économie : Le Maroc à l’ère du tout numérique

Le digital comme levier de la transformation de l’économie : Le Maroc à l’ère du tout numérique

Dans sa stratégie nationale le Maroc s’est fixé comme objectifs d’être un hub numérique régional affirmé, renforcer l’écosystème numérique national ou encore digitaliser son administration publique.

Dans un monde de plus en plus tourné vers les nouvelles technologies, la transformation digitale apparaît comme l’un des leviers de croissance de l’économie marocaine. Cette transformation profonde s’opère progressivement dans tous les secteurs d’activité. Les enjeux sont énormes. Le numérique devient un atout majeur pour mesurer la vitalité de l’économie d’un pays et un puissant vecteur d’attractivité pour les investisseurs.

Au Maroc, son utilisation au quotidien gagne certes du terrain avec l’accès à Internet et notamment l’usage des réseaux sociaux, mais, il reste encore du chemin à faire pour démocratiser l’accès à l’outil numérique pour qu’il puisse être un facteur d’inclusion. Généralisation et démocratisation des services financiers, facilitation de l’acte d’investir, inclusion d’un plus grand nombre de citoyens dans la sphère socio-économique formelle, élargissement du champ d’action des acteurs économiques et sociaux… tout cela passera donc par l’extension du périmètre d’utilisation des nouvelles technologies, des réseaux de télécommunications, de la couverture numérique du territoire national et par des investissements massifs dans les nouvelles infrastructures de base.

La révolution numérique s’opère à grands pas donnant également naissance à de nouveaux métiers et à de nouvelles innovations dans divers secteurs. Administration, monétique, banque, automobile, commerce, entreprises et start-up…pour tous ces secteurs, la transformation numérique s’est traduite par la création de nouvelles tendances accompagnées par une multitude d’offres innovantes. Big data, intelligence artificielle, blockchain… la digitalisation est en marche bousculant tout sur son passage. Tous les espoirs sont donc fondés sur le numérique pour en faire un facteur de développement de l’économie et une nouvelle manne d’emplois pour les jeunes.

Afin d’appuyer les efforts employés dans ce secteur, la Banque mondiale vient même d’accorder un prêt de 6,6 milliards de dirhams destiné à soutenir la stratégie d’inclusion financière du pays. Cette dynamique constitue donc une réelle opportunité pour le Maroc afin d’ériger le numérique comme moteur principal de transformation de son économie. L’utilisation d’Internet, l’évolution du parc mobile ou encore l’évolution du nombre de noms de domaine, … ne reflètent pas où en est notre économie dans ce virage digital mais permettent d’avoir connaissance de l’opportunité à saisir dans le secteur si l’on en fait un bon usage. Le Maroc fait progressivement sa place parmi les pays à fortes technologies.

L’ambition serait également de former les métiers de demain tout en misant sur les autres branches industrielles. Dans sa stratégie nationale le Maroc s’est fixé comme objectifs d’être un hub numérique régional affirmé, renforcer l’écosystème numérique national ou encore digitaliser son administration publique. L’année 2019 sera sous l’ère du digital. Plusieurs chantiers sont en cours, notamment pour l’Agence du développement du digital (ADD) qui a été créée en 2017. Cette agence a pour mission de promouvoir les outils numériques et le développement de leur usage auprès de l’administration, des entreprises et des citoyens. Après l’année passée qui a permis d’établir les structures de gouvernance de l’agence, celle-ci devra mettre en œuvre une stratégie développement numérique pour le Maroc. Ces défis à venir et bien d’autres permettront de mieux cerner l’opportunité qui s’offre au pays à l’ère du tout numérique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *