Le FEC a réalisé un bénéfice de 227,4 MDH en 2006

Nos collectivités locales s’activent. D’ailleurs, les chiffres annoncés lors de la réunion du conseil d’administration du Fonds d’équipement communal traduisent un élan positif dans l’investissement local.
Les attributions de prêts ont plus que doublé par rapport à l’année précédente pour atteindre 1,765 milliard de dirhams. Quant aux décaissements de prêts, ils ont progressé de 34% pour atteindre 999 millions de dirhams en 2006, en bénéficiant aux collectivités locales, toutes catégories comprises, dans les quatre coins du Royaume. Du côté des lignes de crédit, celles – ci ont totalisé un montant dépassant les 3 milliards de dirhams, au profit de 16 collectivités locales, dont 1,181 milliard pour le seul exercice 2006.
Ainsi, les indicateurs financiers dénoncent la bonne santé du Fonds d’équipement communal qui a enregistré un bénéfice net de 227,4 millions de dirhams, chiffre qui traduit une hausse de 43% comparé à 2005. Quant aux capitaux propres, ceux–ci s’évaluent à 1,450 milliards de dirhams, avec une hausse de 18,5 % par rapport à l’année précédente. A noter que l’année 2006 a été marqué, aussi, par une réduction de36% des impayés , et 29,5% de baisse sur les créances en souffrance par rapport à l’année 2005, ce qui est une preuve certaine de l’amélioration de l’éude du risque-client au sein de la banque.
Le FEC, converti en novembre 1996 en établissement bancaire, se donne les moyens , par  ses résultats, de mieux répondre aux exigences pour lesquelles il a été créé. Autrement dit, l’incitation à la programmation et à la planification des stratégies de développement local dans le cadre du programme de l’INDH.
Sans oublier les opérations de formation/accompagnement en faveur des collectivités locales, qui ont concerné , selon les derniers chiffres, 34 collectivités locales dont 23 communes rurales. Dans un autre registre, le conseil d’administration a, donc, approuvé les comptes de l’exercice 2006, ainsi que certifiés par les commissaires aux comptes, décidant, d’une part, d’affecter la totalité des bénéfices aux comptes de réserves, et d’autre part, de reconduire les cabinets Ernest &Young et Deloitte Audit en qualité de commissaires aux comptes pour les exercices 2007 à 2009. Il faut souligner que la convention de partenariat signée entre le FEC et la Trésorerie générale du Royaume a été exposée au conseil, avec  la mise en exergue de la réduction des délais de traitement des opérations entre les collectivités locales, le FEC et la TGR.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *