Le FMI et la Banque mondiale appellent à l’allégement de la dette des pays pauvres

Le FMI et la Banque mondiale appellent à l’allégement de la dette des pays pauvres

Face à la poussée épidémique liée au coronavirus qui aura de graves conséquences économiques et sociales pour les pays pauvres, la Banque mondiale et le FMI appellent tous les créanciers bilatéraux de suspendre les remboursements émis par les pays membres de l’Association internationale du développement (AID) qui représentent un quart de la population mondiale et les deux tiers des populations vivant dans un état d’extrême pauvreté.

«Cela aidera les pays de l’AID à résoudre leurs besoins immédiats en liquidités afin de surmonter les défis posés par l’épidémie de coronavirus et de prendre le temps d’évaluer l’impact de la crise et les besoins de financements de chaque pays», indique les deux institutions dans un communiqué . Parmi les pays membres de l’AID, figurent de nombreux États africains jusque-là relativement épargnés par l’épidémie de coronavirus mais où les cas commencent à se multiplier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *