Le FOMAP de Bousaïd

«L’administration doit repenser son rôle, ses modalités de fonctionnement et de promouvoir la culture de la qualité ». Le mot d’ordre est ainsi lancé par le ministre chargé de la modernisation des Secteurs publics, Mohamed Bousaïd, lors d’une journée d’étude tenue mardi à Rabat sous le thème : « Pour une démarche qualité dans l’Administration publique ». Atteindre cet objectif constitue le fondement même du programme de modernisation en cours de réalisation par son département. Objectif : la mise en place d’une administration flexible, simplifiée, citoyenne et efficiente.
C’est dans cet esprit qu’intervient la création du Fonds de la modernisation de l’administration publique (FOMAP), qui sera opérationnel en 2005. Ce mécanisme est destiné au financement de projets au niveau des départements ministériels, visant à promouvoir la qualité de leurs prestations de services. Cet outil financier, qui devrait être institué dans le cadre de la loi de Finances 2005, apportera une aide partielle (30 à 50%) aux projets émanant de divers départements et portant sur des actions aussi diverses que l’amélioration de la gestion des ressources humaines, la dématérialisation des procédures, le lancement de services en ligne ou encore l’amélioration de l’accueil. L’originalité de la démarche ayant présidé à la mise en place du FOMAP réside dans le fait que ce sont les administrations elles-mêmes qui doivent rivaliser d’ingéniosité pour présenter des projets éligibles au soutien financier du fonds.
Pour faciliter l’action du FOMAP, le ministère chargé de la Modernisation des Secteurs publics prévoit de mettre en place un comité chargé de décider de l’éligibilité des projets présentés par les différents départements ministériels, au sein duquel siégeraient aussi bien les représentants de l’administration que du secteur privé. Ces projets feront l’objet d’une évaluation a posteriori, dont le rapport sera publié en ligne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *