Le fonds Euro-Maroc Entreprises épuisé

Le fonds Euro-Maroc Entreprises épuisé

Au moment où la Fédération des PME-PMI réclame, plus que jamais, un fonds de restructuration financière pour faire face au problème de surendettement, l’Agence nationale pour la promotion de la PME (ANPME), elle, se dit satisfaite de ses résultats. Chiffres à l’appui : le premier fonds d’Euro-Maroc Entreprises, d’un montant de 31 millions de DH, a été utilisé à hauteur de 98 %. « Nous venons de l’épuiser », a confié Latifa Echihabi, directeur de l’ANPME qui précise que le champ d’action de l’ANPME se limite à l’aspect technique. « Nous faisons l’accompagnement et l’assistance technique des PME-PMI. Par exemple, tout ce qui est certification, organisation, formation, outils de production, assistance conseil…. Donc, il faut éviter tout amalgame entre l’aspect technique, qui relève de nos actions, et l’aspect financement qui concerne, plutôt, les banques », a tenu à faire savoir celle-ci. Dernièrement, le comité de pilotage du programme "Taahil Al Mokawalat (TAM)", projet rattaché à l’ANPME, s’est réuni pour passer en revue les actions lancées en 2004 et le plan d’action pour l’année en cours. Tous les acteurs concernés par ce dossier ont été présents : des représentants de l’Agence, du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie, de la coopération allemande " GTZ " et de la Confédération générale des entreprises du Maroc. « Il y avait également la Fédération des PME-PMI à travers son président », a tenu à souligner Latifa Echihabi.
Au cours de cette réunion, les responsables allemands ont réitéré la volonté et l’engagement de leur gouvernement à soutenir le processus de mise à niveau au Maroc. Engagement qui s’est manifesté par la mise en place, en juillet dernier, d’une enveloppe financière supplémentaire de 1,5 million euros. Pour les responsables de l’ANPME, le processus avance, mais beaucoup reste à faire. Selon un communiqué de l’ANPME, plusieurs actions ont été réalisées durant l’année précédente, notamment la signature de quatre conventions de partenariat avec la Fédération marocaine du conseil et de l’ingénierie, l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile, la Fédération des industries de cuir et l’Association des industries du textile et de l’habillement. Et ce n’est pas tout.  Quatre autres conventions ont été validées, au cours de cette année, et qui concernent l’Association professionnelle des agents maritimes, Association des femmes chefs d’entreprise du Maroc, Espace point départ et la Fédération nationale de la minoterie. Dans son plan d’action, l’ANPME envisage l’organisation de plusieurs manifestations, la réalisation de plusieurs études, notamment l’étude de faisabilité d’un système de veille, l’étude d’évaluation d’impact du projet TAM et la conception d’un système de suivi et d’évaluation, le lancement d’une nouvelle composante pour la promotion du commerce international.
À rappeler que pour l’année en cours, l’ANPME a mis en place une nouvelle approche du projet TAM basée essentiellement sur la coopération dans des domaines bien déterminés, notamment la facilitation de contacts et de partenariats avec des associations professionnelles et d’autres institutions patronales en Allemagne, la promotion du transfert technologique et de l’innovation, la promotion de l’entreprenariat féminin.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *