Le Forum de Davos sous le signe de la « solidarité globale »

Lors d’une conférence de presse organisée dans le siège genevois du WEF et au cours de laquelle ont été présentées les grandes lignes du programme de l’édition 2005, le président du WEF et fondateur du Forum de Davos, Klaus Schwab, a affirmé que cette édition devrait donner « un nouveau départ » au Forum économique mondial, en en faisant la tribune des nouveaux acteurs de la politique mondiale. Les dirigeants et leaders politiques et économiques de la planète, ainsi que de nombreuses célébrités en provenance de tous les continents, se retrouveront cette année dans la station d’hiver suisse autour d’un nouveau slogan : « Taking responsability for tough choices », soit un appel à une nécessaire prise de responsabilités par les décideurs.
Sous l’influence de la tragédie des récents tsunamis en Asie, les responsables du WEF ont voulu que cette édition soit marquée par « un nouvel esprit de solidarité globale ».
Mais plus globalement, le Forum restera fidèle à sa philosophie traditionnelle, qui consiste à faire rencontrer leaders politiques et économiques du monde autour des questions les plus chaudes de l’heure ». Le meeting de Davos va mettre en scène les nouveaux acteurs politiques et économiques, parmi lesquels le nouveau président ukrainien ou le nouveau président de la Commission européenne », a précisé Klaus Schwab. La rencontre sera aussi « le miroir de l’état complexe et dangereux du monde », a-t-il ajouté. Comme le veut la tradition, désormais bien établie depuis plusieurs éditions du Forum, le conflit israélo-palestinien sera également au centre des discussions. « Le Proche-Orient sera un thème de discussion également. Et le président de l’Autorité palestinienne fraîchement élu, Mahmoud Abbas a confirmé sa présence les 27 et 28 janvier », a indique à la presse Frédéric Sicre, directeur du WEF.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *