Le gouvernement mobilise une enveloppe de 1,67 milliard DH

Le gouvernement mobilise une enveloppe de 1,67 milliard DH

Les intempéries exceptionnelles qui se sont abattues sur le pays ont impacté de façon déplorable le quotidien de plusieurs régions du Royaume. En raison des dégâts enregistrés et sous Hautes instructions royales, le gouvernement a mobilisé l’ensemble de ses acteurs et a mis en place une enveloppe de 1,67 milliard DH. Ce montant, dévoilé lors du Conseil de gouvernement tenu jeudi 8 avril 2010, est alloué au financement du programme d’urgence pour faire face aux répercussions des inondations. Il est constitué des budgets propres des ministères concernés à hauteur de 915 millions DH et une contribution de 565 millions DH du Fonds de lutte contre les effets des catastrophes naturelles. Les opérations prévues dans le cadre du programme d’urgence concernent les réparations des dégâts causés à l’agriculture et au réseau routier ainsi que la reconstruction des habitations touchées par les inondations. Ainsi, un plan d’action de 256,2 millions de dirhams a été élaboré par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime pour répondre aux besoins des agriculteurs touchés par les intempéries, selon un programme d’intervention du ministère. Un programme de 14,66 millions DH a été également élaboré et sera mis en œuvre en partenariat avec la coopérative COPAG à hauteur de 30 % (4,4 millions DH) pour réduire les effets des inondations dans la région du Souss-Massa. Ce programme prévoit l’acquisition de cheptels ovins et bovins pour un montant de 3,126 millions DH, d’aliments de bétail pour un montant de 11,253 millions DH et de semences des cultures fourragères sur 500 hectares pour un montant de 0,725 million DH. De même, quelque 560 millions DH seront mobilisés par le ministère de l’équipement et du Transport pour la réparation des dégâts causés au réseau routier. Dans le cadre du programme urgent d’entretien des pistes, le ministère s’attellera au traitement des points endommagés au niveau des pistes classées, réalisées dans le cadre du Programme national des routes rurales (PNRR), sur un linéaire d’environ 3.000 km. Le coût des travaux est estimé à 100 millions DH. Le ministère de l’Intérieur est disposé, dans ce sens, à contribuer à hauteur de 25 millions DH au financement du programme urgent relatif à la réouverture des pistes non classées d’un montant global de 150 millions DH, pour la réparation et le traitement des points endommagés sur un linéaire de 5.680 km, selon la même source. Par ailleurs,
L’Etat consacre 130 millions DH à la reconstruction des habitations touchées par les inondations.Il s’agit d’un appui technique pour permettre aux victimes des inondations de reconstruire leurs logements. Un montant de 18.000 dirhams sera alloué à chaque ménage, dont 15.000 sous forme d’aide frontale et 3.000 sous forme d’aide technique, notamment pour payer les architectes et les bureaux d’études et le suivi. Le ministère de l’Habitat se penchera, également, en coordination avec le département de l’Eau et avec l’appui du ministère de l’Intérieur, sur la question de la délimitation des zones inondables, en procédant par zones prioritaires et par niveau de danger, en vue d’étudier la possibilité soit de faire des ouvrages d’art pour préserver les villages des inondations, soit de reloger les habitants concernés. À noter que le ministère de l’Intérieur créera, à travers la Promotion nationale, un million de journées de travail au profit des habitants des zones sinistrées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *