Le groupe Chaâbi entre en bourse

Le groupe Chaâbi entre en bourse

Six sociétés du groupe Miloud Chaâbi entreront en bourse à partir du deuxième trimestre de l’année prochaine.  Annonce en a été faite hier, lors d’une conférence de presse à Casablanca, par le président de Ynna Holding.
Chaâbi Lil Iskane et  SNEP (Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie) sont programmés pour 2007, Dimatit et Super Cérame pour 2008 et SCIF (Société chérifienne de matériel industriel et ferroviaire) et GPC pour 2009.
M. Chaâbi, qui reste discret sur les détails et les caractéristiques de ces opérations, veut «ouvrir le capital de ses entreprises».
Chaâbi Lil Iskane sera donc la première de ses entreprises à mettre les pieds dans la bourse des valeurs de Casablanca.
Aujourd’hui, «la valeur de Chaâbi Li Iskan vaut 7 fois celle d’Addoha», affirme M. Chaâbi. Dans le secteur de l’immobilier, le président de Ynna Holding voit grand. À Charika, à Dubaï, il participe à hauteur de 50 % à un projet d’un milliard de dollars pour la construction d’un complexe immobilier et touristique composé de 11 tours.
«Nous souhaitons également que le gouvernement privatise les sociétés d’aménagements Al-Omrane qui continuent à perdre de l’argent», ajoute-t-il.
Pour Super Cérame, cette société se présente comme un leader national dans le secteur du carrelage en céramique avec une part de marché de plus de 40%.
Spécialiste de l’emballage en carton ondulé, GPC a été, pour sa part, initialement créée pour approvisionner les différentes sociétés de Ynna Holding.
Quant à Dimatit, elle est spécialisée dans la production de tuyaux, de films agricoles et de profilés pour menuiserie.
Acquise à hauteur de 80 %, l’été dernier, la Société chérifienne de matériel industriel et ferroviaire (SCIF) figure également sur la liste des sociétés qui intégreront le marché boursier.  En ce qui concerne ses projets en cours, M. Chaâbi a annonce que sa sucrerie sera installée dans la région de Casablanca et non à Tanger comme prévu initialement. «Le projet d’une usine d’acier avance. Idem pour notre nouvelle cimenterie qui ambitionne d’atteindre 30 millions de tonnes de ciments», précise-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *