Le Luxembourg va ouvrir un Office de commerce et d’investissement au Maroc

Le Luxembourg va ouvrir un Office de commerce  et d’investissement au Maroc

Les opportunités de collaboration en logistique entre les deux pays mises en avant à Tanger

Le président de la Chambre de commerce du Luxembourg, Luc Frieden, a invité les entreprises marocaines à saisir les opportunités d’investissement dans son pays dont l’économie est très diversifiée et ouverte.

Présidée par le Grand-Duc héritier de Luxembourg, le Prince Guillaume, accompagné de son épouse la Princesse Stéphanie de Lannoy, et conduite par le vice-Premier ministre, ministre de l’économie, Etienne Schneider, la mission économique luxembourgeoise s’est conclue par une journée dédiée au secteur de la logistique, dont les travaux se sont déroulés, mercredi 25 septembre, à Tanger. C’était une occasion pour les deux parties d’explorer les opportunités de collaboration entre le Maroc et le Luxembourg dans ce domaine. «Notre pays est déterminé à être un acteur à part entière du commerce mondial et à jouer son rôle africain pleinement. Les relations privilégiées entre le Luxembourg et le Maroc, nos positionnements respectifs en tant que hubs logistiques, … sont des atouts majeurs pour l’épanouissement de notre coopération», a souligné le président du port Tanger Med, Fouad Brini.

De son côté, M. Schneider a souligné l’importance du potentiel de collaboration entre le hub logistique européen du Luxembourg et la voie d’accès privilégiée vers le continent africain que constitue le Maroc. L’intervenant a fait part de l’intérêt porté à cette deuxième visite, qui venait après celle effectuée en 2015, où la délégation luxembourgeoise avait pu obtenir beaucoup de contacts et tissé des liens avec des hommes et des femmes d’affaires marocains. M. Schneider a tenu à préciser que l’objectif de cette deuxième mission économique était de faire de même tout en soutenant davantage cette nouvelle coopération liant les deux pays. L’intervenant a fait part de l’intérêt des logisticiens luxembourgeois à venir saisir les opportunités d’investissement dans le secteur logistique. Il s’agit «de les mettre en contact avec les vôtres et de voir comment utiliser votre port d’ici comme port d’entrée sur le marché nord-africain», a poursuivi  M. Schneider.

Vu l’importance de cette coopération win-win entre les deux pays, l’intervenant a fait part d’un projet de création d’un Office de commerce et d’investissement du Luxembourg (LTIO) au Maroc. L’objectif de ce projet est de faire avancer et mieux accompagner les partenariats actuels et futurs issus du fort potentiel de collaboration entre le Maroc et le Luxembourg. «En étant au service aussi bien des entreprises luxembourgeoises qui rayonnent à l’étranger que des entreprises internationales qui souhaitent s’implanter au Luxembourg, les LTIO contribuent à renforcer le rôle de carrefour international et européen que joue notre pays. Le potentiel de collaboration et d’échanges mutuels entre le Maroc et le Luxembourg justifie pleinement la mise en place d’une présence luxembourgeoise pour accompagner et soutenir ces développements», a dit M. Schneider.

De son côté, le président de la Chambre de commerce du Luxembourg, Luc Frieden, a invité les entreprises marocaines à saisir les opportunités d’investissement dans son pays dont l’économie est très diversifiée et ouverte. «Nous invitons également les entreprises marocaines à visiter le Luxembourg et à coopérer avec nos entreprises pour trouver les projets de développement mutuellement profitables», a-t-il souligné. Il est à noter que cette visite de quatre jours a été marquée par deux séminaires économiques thématiques, dont le premier s’est déroulé, au début de la semaine, sous le thème de la digitalisation à Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *