Le marathon financier de Oualalou à Washington

L’agenda du ministre de l’Economie et des finances, Fathallah Oualalou, a été très chargé à Washington où il a assisté aux assemblées annuelles du FMI et de la banque mondiale. En marge de ces deux assises, Oualalou a eu plusieurs entretiens avec les dirigeants de ces deux institutions ainsi qu’avec les responsables gouvernementaux chargés de l’économie.
L’argentier du Royaume a notamment rencontré Auxquois Sarbib de la BM et Georges Abed, directeur du département Moyen orient et Afrique du FMI. Lors de ces rencontres, le ministre a évoqué avec ses deux responsables la situation du secteur financier national. Il a mis notamment en exergue les reformes engagées dans le domaine économique et financier pour accélérer la croissance et assurer sa soutenabilité. Par ailleurs, Fathallah Oualalou a eu des entretiens avec les dirigeants de la BIRD avec lesquels il a passé en revue l’état d’exécution des réformes et des projets financés par cette institution.
Dans un autre contexte, le ministre des Finances s’est entretenu avec Mme Novelli représentante des Etat-Unis pour le commerce, avec laquelle il a discuté de la coopération bilatérale. Mais le principal sujet de discussion a trait naturellement à la préparation de l’accord de libre-échange entre le Maroc et les Etats-Unis. Les deux responsables ont notamment axé leurs discussions sur l’état d’avancement de la préparation des négociations de cet accord. Les parties marocaine et américaine se sont étalées sur les dispositions prises de part et d’autre pour accélérer le lancement de ces négociations. Le ministre Fathallah Oualalou a pour sa part évoqué avec son interlocutrice la possibilité d’un soutien technique et financier des Etat-Unis pour que le Maroc puisse mener à bien ce grand projet.
Le marathon de contacts du ministre marocain s’est poursuivi à Washington avec un entretien poussé avec les hauts responsables de la Banque européenne d’investissement. Il a été question au cours de ses discussions de dynamiser la coopération financière entre le Maroc et cette institution notamment celle inhérente au soutien du secteur privé marocain. Par ailleurs La possibilité d’une émission obligataire sur le marché international des capitaux a été au centre des discussions avec les responsables des banques commerciales internationales.Fathallah Oualalou qui a participé mardi dernier aux travaux de la quatrieme réunion ministérielle sur le partenariat USA-Maghreb a rencontré les responsables américains de relations économiques extérieures. Au cours de cette réunion Oualalou a fait un large exposé sur la politique financière et économique du Maroc.
Dans son intervention, le ministre a mis l’accent sur l’intérêt accordé par les pouvoirs publics marocains à la stabilité macroéconomique. Il a en outre évoqué la politique des reformes structurelles engagées par le Maroc notamment en matière de reforme administrative et aux opportunités juridique, financière et économique offertes pour les investisseurs dans notre pays.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *