Le marché français booste la capitale

A l’instar des éditions précédentes, le Conseil régional du tourisme de Rabat poursuit son cyle de séminaires dédiés aux marchés émetteurs. La réunion tenue hier, mercredi 14 septembre 2005, sur le marché français s’inscrit dans ce cadre.
Le marché français représente 26% des nuitées que réalise la ville de Rabat, après le tourisme national d’affaires et de loisirs, dont le taux des nuitées s’élève à 28%, a indiqué M. Samir Kheldouni Sahraoui, président du Conseil régional du tourisme (CRT) de Rabat et sa région. M. Sahraoui, a relevé que son organisme accorde une attention particulière à ce marché dans la "mesure où la France est le premier pays pourvoyeur de touristes étrangers vers le Maroc". Il a noté qu’il s’agit d’un marché bien structuré, incitant les professionnel de Rabat à participer au Salon "TOP  Resa" qui aura lieu du 22 au 24 septembre 2005 à Deauville (France).
M. Sahraoui a précisé que jusqu’à fin juin dernier, les nuitées enregistrées à Rabat ont connu une croissance de 20% par rapport au 1er semestre 2004, sachant que 37% de ces nuitées ont concerné l’hôtellerie 4 étoiles et 20% l’hôtellerie 5 étoiles.
Les participants à ce séminaire devront analyser l’évolution du marché français et son organisation sur le plan commercial en se penchant sur la liste des tour opérateurs et agents de voyages qui commercialisent la destination Maroc.
Le CRT de Rabat considère que le marché français devra continuer de bénéficier d’une observation particulière, tant sur le plan national que régional de la ville, de part l’Administration du Tourisme que du Conseil régional, dans la mesure où la France est le premier pourvoyeur de touristes étrangers vers le Maroc et que l’histoire contemporaine démontre qu’il existe toujours des liens effectifs réels entre les anciens français du Maroc et Rabat.

La rédaction avec MAP

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *