Le marché marocain encourage les opérateurs à y investir

Le marché marocain, «très ouvert, encourage les opérateurs économiques à y investir», notamment dans la «très active» industrie touristique, a indiqué, jeudi à Rabat, le secrétaire d’Etat britannique au Commerce et à l’Investissement, Lord Digby Jones. Le responsable britannique a fait cette déclaration à la presse à l’issue du 2ème Forum de dialogue interministériel maroco-britannique. Digby Jones, qui coprésidait la partie britannique à cette rencontre, a souligné que le Maroc et la Grande-Bretagne sont de «bons partenaires», animés d’une volonté commune de promouvoir les relations bilatérales et de faire face ensemble aux défis de la mondialisation. Il a, d’autre part, jugé «très réussie» la campagne de promotion de la destination Maroc au sein du marché britannique est une opération, comme en témoigne, a-t-il précisé, l’important nombre de touristes britanniques séjournant dans le Royaume chaque année (400.000). Pour sa part, le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Reda Chami, qui coprésidait la partie marocaine à ce forum, a indiqué que cette rencontre a permis de discuter des questions économiques et politiques qui intéressent les deux parties, et des moyens de draine plus d’investissements britanniques. La coopération économique maroco-britannique ont connu un bond qualitatif ces dernières années, avec une progression considérable du nombre de compagnies britanniques installés au Maroc et des échanges commerciaux d’une valeur de 671 millions de livres Sterling en 2006. La part des exportations britanniques vers le Maroc s’est élevée à 290 millions de livres Sterling, faisant de ce pays le 4ème plus grand fournisseur du Maroc après la France, l’Espagne et l’Italie. Le Maroc est le 56ème fournisseur de la Grande-Bretagne.De nouvelles opportunités d’affaires sont actuellement explorées dans des domaines aussi prometteurs que le tourisme, l’immobilier, l’offshoring, les infrastructures, l’agroalimentaire, les services financiers, les technologies de l’information et l’aéronautique. Ont pris part notamment à ce forum le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Boussaid, le ministre du Commerce extérieur, Abdellatif Maâzouz, le ministre chargé des Affaires économiques et générales, Nizar Baraka, l’ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne, Mohamed Belmahi et l’ambassadeur britannique au Maroc, Charles Gray.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *