Le Maroc à l assaut du marché polonais

Le Maroc à l assaut du marché polonais

La promotion de la destination auprès des tour-opérateurs polonais est bel et bien lancée. Une convention a été signée, le 2 novembre à Agadir, entre l’Office national marocain du tourisme et le premier TO en Pologne «Itaka».

Cet accord a été signé en présence d’Abderrafia Zouitene, directeur général de l’ONMT, et Mariuz Jancark, président-directeur général du tour-opérateur Itaka, ainsi que Khalid Mimi, délégué ONMT en Pologne. Cette convention permettra entre autres d’augmenter les fréquences aériennes qui constituaient l’un des problèmes majeurs handicapant le développement de ce marché ainsi que de doubler le flux touristique polonais pour passer à près de 129.000 touristes à l’horizon 2016.

Par ailleurs, si la ville est aujourd’hui la première à profiter de ce flux, cette étape est censée être une première phase pour faire fleurir ce marché sur d’autres destinations marocaines, notamment la ville de Marrakech et d’Essaouira. De ce fait, cet accord qui s’étale sur une période allant de 2014 à 2016, signé avec le premier TO polonais et l’un des premiers à avoir introduit le Maroc sur le marché polonais, vise à accroître les fréquences aériennes ainsi que d’assurer la commercialisation de la destination Maroc sur le marché polonais par Itaka pour ainsi faire face aux problèmes de l’irrégularité des vols. L’ONMT s’engage pour sa part à accompagner Itaka dans le co-marketing.

Cette convention permettra de donner une nouvelle dynamique à ce marché en encourageant les autres TO polonais à s’engager avec de nouveaux accords de programmation de la destination. Ceci étant, les établissements hôteliers qui profiteront de cette convention sont en total des établissements de 4 et 5 étoiles. Ce qui répond aux demandes et à la nature de la clientèle polonaise. «Le taux de satisfaction enregistré des touristes polonais reste très élevé et les réclamations ne dépassent guère le 1%.

La reprogrammation de la destination et les ambitions d’augmentation du flux de touristes sont très légitimes. Notre marché a connu un très grand développement ces dernières années et nous demeurons gagnants dans la marge de gain», souligne le PDG d’Itaka. Notons dans le même cadre que Itaka a choisi la ville d’Agadir pour abriter son congrès annuel du 1er au 8 novembre. La ville a ainsi accueilli 150 agents du réseau Itaka et des représentants de la presse polonaise. L’une des décisions prises également par l’ONMT, pour assurer l’essor de ce marché émergent, est l’ouverture d’une délégation de l’ONMT en Pologne. Cette nouvelle délégation rentre dans le cadre de la stratégie de redéploiement des antennes de l’Office en Europe de l’Est.

Par ailleurs, la stratégie de communication sera également l’un des volets de grande importance qui seront revus afin d’assurer une meilleure présence de la destination Maroc sur le marché. «La communication institutionnelle n’est plus suffisante. Nous ne pouvons plus nous reposer sur les atouts naturels et le climat pour séduire, d’autres éléments de notre culture peuvent être exploités dans ce sens», explique le directeur de l’ONMT.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *