Le Maroc à l’honneur: Quinze sociétés marocaines à la Foire internationale de Bâle en Suisse

Le Maroc à l’honneur: Quinze sociétés marocaines à la Foire internationale de Bâle en Suisse

La participation du Maroc à la Foire internationale de Bâle (Nord) n’est pas passée inaperçue. L’inauguration, vendredi 6 février, du pavillon marocain s’est faite en grande pompe. Il faut dire que le Maroc est, cette année, l’invité d’honneur de cette foire considérée comme la plus importante du genre en Suisse.

À ce titre, la cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence du ministre délégué chargé du commerce extérieur, Mohamed Abbou, et du ministre suisse de l’économie, Johann Schneider-Ammann, ainsi que des personnalités et opérateurs économiques des deux pays. À noter que le pavillon du Royaume, qui s’étend sur une surface de 500 m2, est animé par une quinzaine de sociétés marocaines exportatrices opérant dans des secteurs aussi variés que la cosmétique, le textile et cuir, le mobilier et la décoration, l’agroalimentaire et les bijoux.

Cette présence en force tend à conférer une plus grande visibilité au label «Made in Morocco» sur le marché européen et à mettre en valeur les potentialités, les atouts multisectoriels et les opportunités dont regorge le marché marocain comme hub stratégique vers l’Afrique.

«Le pavillon national se caractérise par une décoration et une animation typiquement marocaines qui mettent en avant la culture, l’art de vivre et la longue tradition d’hospitalité du pays», indique-t-on auprès du Centre marocain de promotion des exportations (Maroc Expert).

Par ailleurs, en marge de cette cérémonie, M. Abbou a eu des entretiens avec le ministre suisse de l’économie sur les possibilités qui s’offrent pour doper les échanges commerciaux entre les deux pays, liés par un accord de libre-échange depuis 1997. «La Suisse est le quatrième pays investisseur dans le Royaume où sont installées une quarantaine d’entreprises helvétiques qui bénéficient des accords de libre-échange conclus par le Maroc avec plus de 50 pays», a déclaré, en ce sens, M. Abbou.

Il s’agit, selon lui, de sociétés dynamiques qui font du Royaume une plate-forme pour leurs exportations et pour leur production diversifiée, que ce soit en agroalimentaire, en énergies renouvelables, en nouvelles technologiques, en bâtiment, en textile ou autres.

Cependant, en dépit des nombreux acquis, la coopération économique demeure en deçà des excellentes relations politiques entre le Maroc et la Suisse, a regretté M. Abbou qui estime nécessaire d’impulser la dynamique des échanges commerciaux. Les deux parties ont mis l’accent, dans ce contexte, sur l’intensification des rencontres d’affaires et sur la possible révision de l’accord de libre-échange bilatéral qui concerne essentiellement l’agriculture, la pêche et l’agroalimentaire.

En parallèle à la foire, une conférence a été organisée sur le thème «Export dialogue Morocco» pour permettre aux entreprises suisses d’explorer les opportunités d’affaires dans le Royaume ainsi que les success-stories des firmes étrangères qui s’y sont implantées. Cette conférence a été suivie de rencontres «B2B» entre des représentants d’entreprises marocaines et suisses.  Pour rappel, la Foire de Bâle est considérée comme la plus grande et la plus ancienne foire destinée à la vente directe dans le pays helvétique.

Aujourd’hui, cet évènement attire près de 120.000 visiteurs et 820 exposants présentant un large éventail de produits dans les domaines de l’artisanat, de l’agroalimentaire, des arts culinaires et ménagers, du textile et cuir, de la beauté et de l’hygiène et du tourisme.

Avec Map

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *