Le Maroc est en position de force à l’aube de la nouvelle décennie

Le Maroc est en position de force à l’aube de la nouvelle décennie

Oxford Business Group le confirme dans son dernier rapport

Les réformes entreprises au Maroc devraient stimuler son industrie manufacturière, récupérer plus de liquidités et assurer son succès économique à long terme.

Oxford Business Group (OBG)  augure de bonnes perspectives pour le Maroc. Le cabinet de recherche et de conseil britannique indique que la fin de décennie est prometteuse pour le Royaume. Dans son dernier rapport dédié au Royaume, Oxford Business Group indique que le Maroc est dans une position de force basée sur une réputation de stabilité et d’ouverture ainsi qu’une position géographique stratégique. Au fil de son analyse, le cabinet britannique a établi un focus sur des secteurs phares . Citons entre autres l’industrie et le tourisme, des pôles qui sont tous dotés de visions stratégiques contribuant à consolider l’économie marocaine et renforcer le rayonnement du Maroc à l’échelle régionale et internationale. «Les réformes entreprises au Maroc devraient stimuler son industrie manufacturière, récupérer plus de liquidités et assurer son succès économique à long terme.

Alors que certains défis restent à relever pour que le Maroc puisse prendre la tête des pays de la région, l’accès au financement et la consolidation des chaînes d’approvisionnement locales contribueront à poursuivre son développement social et sa croissance économique», a expliqué le rédacteur en chef d’OBG, Oliver Cornock. Pour sa part, Jaime Pérez-Seoane, directeur éditorial d’OBG pour l’Afrique du Nord, indique que l’un des grands succès de l’économie marocaine réside dans la poursuite simultanée de son développement interne et la réalisation de ses ambitions régionales. OBG a sollicité de grandes personnalités du paysage économique et politique marocain pour partager leur lecture de la conjoncture actuelle et leur vision pour la nouvelle décennie qui s’annonce.

Le rapport contient donc des entretiens avec Mohamed Boussaid, Abdellatif Jouahri et Ahmed Lahlimi, sans oublier Saad Eddine El Othmani. Le chef du gouvernement a dans ce sens confirmé pour Oxford Business Group que «le chemin vers la prospérité est bien tracé pour les prochaines années et les priorités économiques et fiscales sont bien définies». M. El Othmani a énuméré les aspirations de son gouvernement visant, entre autres, d’atteindre sur la période allant de 2018 à 2021 une croissance économique soutenue de 5 %, ainsi qu’une résorption du chômage à moins de 8,5% et une réduction du déficit budgétaire de 3%. Le rapport s’est également interessé à la transformation urbaine et économique opérée dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Un chapitre spécial a été consacré à cette région du Maroc dont Tanger est la capitale. La ville du détroit est actuellement une destination phare pour les investisseurs. Telle qu’elle est présentée par OBG, Tanger est le centre de l’industrie automobile marocaine, les installations portuaires de Tanger-Med en font une plaque tournante unique entre l’Afrique et l’Europe. Rappelons que le Rapport de l’Oxford Business Group pour le Maroc a été réalisé en partenariat avec l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), la banque CFG, KPMG Maroc, Naciri et Associés ainsi que la Chambre de commerce américaine.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *