Le Maroc et la Jordanie font l’exception

Le Maroc et la Jordanie font l’exception

Les pertes sur les marchés mondiaux, dues aux retombées de la crise des "subprime" et aux craintes d’un ralentissement de la croissance mondiale dans le sillage des Etats-Unis, ont été de 5.200 milliards de dollars en janvier, annonce samedi Standard and Poor’s.
«Si les investisseurs pensaient que le marché pouvait seulement progresser, le réveil de janvier les a ramenés à la réalité», souligne l’agence de notation financière dans un communiqué. Selon Standard and Poor’s, les pertes sur les marchés mondiaux se sont élevées au total à 5.200 milliards de dollars le mois dernier, les Bourses des pays émergents ayant chuté de 12,44% et celles des pays développés de 7,83%, ce qui constitue "l’un des pires départs pour une nouvelle année". «Il y a eu peu de havres de sécurité en janvier, cinquante des cinquante-deux marchés actions finissant le mois dans le rouge et vingt-cinq d’entre eux enregistrant des pertes à deux chiffres (en pourcentage)», souligne Howard Silverblatt, analyste chez Standard and Poor’s. Dans les pays développés, les vingt-six Bourses ont enregistré des pertes en janvier qui ont souvent annulé leurs gains des mois précédents, seize d’entre elles perdant même au moins 10% de leur valeur. A Paris, la Bourse a perdu 12,27% au mois de janvier, 15,27% sur les trois derniers mois, ce qui a annulé totalement ses gains depuis douze mois (-0,74%). Scenarii encore pires au Royaume-Uni (-8,85% en janvier, -16,54% sur trois mois et -2,22% sur douze mois) et aux Etats-Unis (-6,07% en janvier, -10,78% sur trois mois et -2,42% sur douze mois), ainsi qu’au Japon, où le marché a cédé 4,47% en janvier, 10,31% au cours des trois derniers mois et 10,44% sur les douze derniers mois. En Allemagne en revanche, si la Bourse a cédé 13,72% en janvier et 13,84% sur les trois derniers mois, elle a progressé de 13,43% sur les douze derniers mois.
Les Bourses des pays émergents ont elles aussi subi des pertes considérables en janvier, mis à part celle du Maroc qui a progressé de 10,17% et celle de Jordanie de 3,11%. La Turquie a été la plus touchée le mois dernier avec un recul de 22,70%, suivie par la Chine (-21,40%), la Russie -16,12% et l’Inde (-16%). Mais seuls l’Argentine et Taïwan ont enregistré un recul sur les douze derniers mois.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *