Le Maroc importe 95% de ses besoins

Le Maroc importe 95% de ses besoins

Le lundi 26 octobre s’est tenue à Casablanca une journée de conférences autour du thème «Les nouveaux défis de l’énergie». Cet événement, organisé par la Fédération de l’énergie présidée par Moulay Abdellah Alaoui, en partenariat avec le ministère de l’Energie des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, a reçu l’adhésion des grandes institutions publiques, privées, marocaines et européennes. Les interventions étaient très riches et multiples. Mohamed Horani, président de la CGEM, a ouvert le débat par un mot de bienvenue et une situation des lieux. «95% des besoins énergétiques du Maroc sont importés, il serait temps de réduire ce taux en développant les énergies renouvelables», a souligné M. Horani, appuyé par M. Alaoui dans l’intervention suivante. «Les Hautes orientations royales visent depuis 2008-2009 à sensibiliser les acteurs politiques et économiques à promouvoir un autre type de développement durable et respectueux des équilibres écologiques. Ces orientations sont d’autant plus importantes que les risques de changements climatiques à l’échelle de la planète sont bien réels, imputables notamment à l’effet de serre», a expliqué M. Alaoui, avant de donner la parole aux différents intervenants pour débattre de multiples sujets liés au thème général. Parmi les institutions marocaines présentes en cette journée, la Confédération générale des entreprises du Maroc, l’Institut royal des études stratégiques, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, le Centre national des sciences et des techniques nucléaires, le Centre de développement des énergies renouvelables et le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace.
Quant aux institutions européennes, étaient présents l’Observatoire méditerranéen de l’énergie, l’Université Paris-Dauphine, Areva Group, le Commissariat à l’énergie atomique, le Commissariat général au développement durable au ministère français de l’écologie et de l’énergie et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. La série de conférences a été clôturée en fin de journée par Amina Benkhadra, ministre de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *