Le Maroc maintient une croissance soutenue

Le Maroc maintient une croissance soutenue

L’économie nationale a enregistré une croissance de 4,2% au 2ème trimestre 2011 en volume par rapport à la même période de 2010 au lieu de 3,6% l’année précédente. C’est ce qui ressort des comptes nationaux relatifs au 2ème trimestre 2011, publiés récemment par le Haut Commissariat au Plan (HCP). Dans ce sens, il fait ressortir une consolidation du rythme de croissance économique et un dynamisme de la demande intérieure. Toutefois, il souligne une contribution négative des échanges extérieurs à la création de la richesse et un léger accroissement du besoin de financement de l’économie. Pour revenir à la hausse du PIB, cette dernière a été en terme nominal de 3,3%, ce qui dégage une baisse du niveau général des prix de 0,9% en glissement annuel. Ce recul est attribué à la baisse des prix des impôts nets des subventions de presque 30%, sous l’effet de la hausse des subventions. Limité au total des valeurs ajoutées, le prix implicite aurait augmenté de 2,9%. Dans ce contexte, la valeur ajoutée du secteur agricole s’est améliorée de 4,6% au lieu d’une baisse de 3,4% le même trimestre de l’année précédente et le PIB non agricole de 4,1% au lieu de 4,7%. Au niveau des activités non agricoles, et à l’exception de l’activité de la rubrique «Hôtels et restauration» qui a baissé de 3,7% et celle de «la pêche» de 1,9%, les autres activités ont enregistré des progressions plus ou moins importantes. Aussi, la croissance économique durant le 2ème trimestre 2011 a surtout bénéficié de l’impulsion de la demande intérieure. Selon le HCP, la dépense de consommation finale des ménages s’est accrue de 5,4% au lieu d’une baisse de 0,2%. Sa contribution à la croissance a été de 3,1 points. La formation brute de capital, de son côté, a augmenté de 4,2% au lieu de 4,1%, portant sa contribution à la croissance à 2,6 points. En revanche, le solde de la balance des échanges extérieurs de biens et services a contribué négativement à la croissance économique de 2,1 points. Aussi, au 2ème trimestre 2011, le revenu national brut disponible a progressé de 4,8% contre 3,8%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *