Le Maroc présente aux Suisses son immobilier et son offshoring

Le Maroc présente aux Suisses son immobilier et son offshoring

Opération séduction à Genève. Le Maroc a présenté, vendredi 3 octobre, à des opérateurs économiques suisses les opportunités d’investissement dans le secteur de l’immobilier et l’offshoring. Cette rencontre, troisième de son genre, a été organisée par la Fondation Suisse Maroc pour le développement durable (FSMD). Devant un parterre d’acteurs économiques dans divers secteurs, les représentants de la CGEM, de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI), du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace ainsi que de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) ont exposé les atouts et autres facilités qu’offre le Royaume dans l’immobilier et l’offshoring.
Jusqu’à aujourd’hui, les investissements d’origine suisse au Maroc restent timides. 
«Les secteurs qui peuvent intéresser les Suisses sont surtout l’offshoring, les banques, les assurances et les nouvelles technologies de l’information et la communication à travers des projets de délocalisation dans le cadre d’une stratégie win-win», souligne Nabil Benabdallah, président de la FSMD.  «Ce symposium a été maqué par des rencontres B2B. En fait, la FSMD sert de trait d’union entre les deux pays. Il est aussi important d’être présent dans des projets sociaux. Dans ce sens, nous soutenons une association à Tétouan et nous avons déjà  réussi à lever des fonds au profit de la Fondation Zakoura. Nous œuvrons également pour le développement des sports», ajoute M. Benabdallah. Cette manifestation été également marquée par la signature d’un accord-cadre de coopération entre la Fondation Suisse Maroc pour le développement durable, les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et les Centres hospitaliers universitaires de Casablanca, Fès, Marrakech et Rabat. «La signature de l’accord-cadre de coopération entre les Hôpitaux universitaires du Maroc et les HUG a pour objet essentiel de renforcer le système de santé marocain dans le domaine de la médecine universitaire, les prestations cliniques spécialisées et la diffusion des technologies et de la recherche», a précisé Yasmina Baddou, ministre de la Santé.
Ce symposium a pris fin par la remise des Prix d’excellence du développement humain durable et de l’innovation technologique à trois associations. Il s’agit de l’Association Lalla Salma pour la lutte contre le cancer, le complexe social Oum Kalthoum et l’Association maroco-suisse pour l’environnement et le développement (AMSED). Créée en septembre 2004, la Fondation Suisse Maroc pour le développement durable est une ONG placée sous le contrôle du département fédéral de l’Intérieur.  Parmi ses membres, il y a Mohammed Guédira, ambassadeur du Royaume du Maroc en Suisse et Driss Benhima, président-directeur général de la RAM.


Un suisse soumissionnaire pour la Marina


Pour la gestion du centre commercial de la Marina de Casablanca, le groupe Suisse Valaris Asset Management figure parmi les cinq présélectionnés. «Nous sommes des experts en la matière. Nous sommes en discussion avec la CGI qui annoncera le soumissionnaire final le 15 octobre. Pour ce projet, nous comptons investir 83 millions d’euros hors taxes», souligne Alain Rolland, directeur Valaris Asset Management, présent lui aussi lors de ce symposium.  Le modèle de La Praille à Genève est la fierté de Valaris Asset Management.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *