Le Maroc remplit ses engagements

Le Maroc remplit ses engagements

«Le Maroc s’est engagé activement dans la mise en œuvre du MENA-OCDE pour l’investissement aussi bien au niveau régional que national».

C’est en ces termes que Idriss Azami Al Idrissi, ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé du budget a débuté son intervention lors de la réunion à Paris du comité de pilotage de l’initiative OCDE-MENA pour la gouvernance et l’investissement à l’appui du développement, que le Maroc co-préside avec la Suisse depuis 2009.

Le ministre a donc affirmé que le Maroc a honoré son implication dans ce programme à travers la participation et l’organisation des réunions des groupes de travail ainsi que la tenue de plusieurs rencontres nationales et régionales liées à l’initiative dans sa globalité. Au cours de ce mandat, le Maroc a élaboré sa propre stratégie d’amélioration du climat des affaires et a, dans ce sens, adhéré à plusieurs instruments juridiques de l’OCDE dont la Déclaration sur l’investissement international et les entreprises multinationales.

M. Azami a informé l’audience du nouveau cap franchi par le Maroc. «Le Maroc se dirige aujourd’hui vers l’ouverture d’une nouvelle phase de ce partenariat après avoir été sélectionné parmi quatre pays émergents pour bénéficier d’un nouveau programme de coopération dit «Programme pays» qui permettra d’élargir, d’accélérer et de pérenniser le dialogue et le partenariat développé ces dernières années avec l’OCDE», explique le ministre.

La finalité étant de mettre en œuvre les réformes nécessaires et de rapprocher le Royaume des bonnes pratiques et standards promus par l’organisation en faveur d’une croissance et compétitivité économique plus fortes, une inclusion sociale plus large et une meilleure gouvernance. Idriss Azami a par ailleurs réitéré l’engagement du Royaume à consolider ses acquis et à pérenniser ses performances.

Une démarche qui s’appuie sur la promotion de l’investissement, le développement de l’entrepreneuriat et au soutien à la PME. Le ministre invite donc ses partenaires à entrevoir les solutions afin de répondre aux attentes des pays de la région, particulièrement en termes de croissance durable et inclusive dont les retombées permettront de réduire les inégalités spatiales et sociales.

Pour rappel, l’initiative OCDE-MENA pour la gouvernance et l’investissement à l’appui du développement réunit les représentants des 18 gouvernements de la région MENA, des 34 pays membres de l’OCDE ainsi que des pays et organisations partenaires du monde entier en vue d’échanger les bonnes pratiques dans un large éventail de domaines d’actions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *