Le Maroc se décide finalement à lancer un emprunt obligataire international

Le ministère des finances vient de charger deux grandes banques d’investissement internationales, BNP Paribas et Merrill Lynch, de l’arrangement du placement d’un emprunt obligataire de 500 millions d’euros sur le marché international des capitaux.
Les titres d’une maturité de cinq ans seront placés principalement auprès de banques et d’institutionnels étrangers des différentes places internationales.
L’appel se justifie aujourd’hui par le niveau très bas des taux d’intérêt sur l’ensemble des marchés étrangers des capitaux. Rappelons qu’en février 2002, le ministre des Finances est intervenu à deux reprises pour démentir un éventuel recours du Maroc aux marchés des capitaux étrangers.
L’argentier du pays avait affirmé que le Maroc ne peut lancer son emprunt obligataire qu’au moment où les conditions internationales seront favorables.
L’amélioration sensible de la qualité de signature du Maroc sur les places internationales lui permet désormais de lever des fonds à un taux beaucoup plus bas que par le passé.
C’est ce qui justifie le recours fréquent du Maroc, depuis quelques années à ces marchés de l’argent pour relâcher la pression sur le marché interne de la dette. Ce dernier, rappelons-le, se caractérise actuellement par une détente des taux à cause d’une liquidité abondante. Cette situation, qui dure depuis des mois, dénote de la volonté des pouvoirs publics d’influencer le coût des matières premières des banques nationales afin qu’elles baissent leurs taux débiteurs. Par ailleurs, les observateurs et les intervenants sur le marché monétaire, principalement le marché interbancaire et celui des achats-ventes temporaires des bonds de trésor (marché des repo), s’accordent à dire que cette mesure n’aura aucune conséquence, à court terme, sur le niveau du loyer de l’argent. Ils écartent pour l’instant toute éventualité d’une hausse immédiate des taux d’intérêts sur ces compartiments.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *