Le Maroc se penche sur l’élaboration d’une stratégie énergétique

Le ministre, qui répondait mardi à une question orale à la Chambre des Conseillers, a précisé que la flambée des cours du pétrole sur les marchés internationaux a eu des conséquences macroéconomiques sur l’économie nationale, faisant remarquer que la Caisse de compensation a supporté cette année quelque 12 milliards de dirhams.

Malgré les deux hausses des produits pétroliers opérées par le gouvernement en mai et août 2005, suite aux records enregistrés par les cours du pétrole (72 dollars le baril), la Caisse de compensation continue à supporter selon la structure des prix intérieurs de la première quinzaine de mai 2005 des charges financières colossales pour soutenir les hydrocarbures et le gaz butane, a-t-il ajouté.

Il a également affirmé que l’Etat n’a décidé aucune augmentation des prix des produits pétroliers qui a un impact négatif sur le pouvoir d’achat des citoyens.

Le ministre a fait savoir aussi que l’Etat se penche sur l’élaboration d’une nouvelle approche sur l’utilisation de l’énergie à travers quatre équipes qui uvrent actuellement sur des projets concernant les hydrocarbures, l’électricité, les énergies renouvelables et l’utilisation de l’énergie nucléaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *